La mutation des shamans en loups garous sous l’influence des concepts de l’inquisition et du catholicisme.

Le personnage de Thiess de Kaltenbrun.

En 1692, un homme octogénaire a été jugé pour hérésie à Jürgensburg, en Livonie suédoise.

Il disait lui même être un wahrwolff, c’est-à-dire un loup garou. Mais la description qu’il faisait de ses activités et de celles de ses congénères, différait énormément de ce que croyaient les inquisiteurs.

Il affirmait se rendre en enfer sous la forme de loup avec ses congénères, pour combattre les démons et les sorcières qui avaient emporté les animaux et les plantes en enfer dans le but de tarir les récoltes et de faire mourir les nouveaux nés et les animaux. Dans son livre « les batailles nocturnes », le professeur Carlo Ginzburg a comparé les activités du loup garou avec celles des Benandantis, qui décrivaient la même chose, en Italie au 16 ème siècle.

Selon le vieux Thiess, les loups garous étaient les chiens de Dieu et combattaient le diable.

Le vieux Thiess était connu comme un guérisseur qui était consulté par les villageois.

En l’année de 1651, les juges de Jürgensburg avaient convoqué Thiess comme témoin a propos d’une affaire de vol commis dans une église. Les juges étaient au courant que ses compatriotes le considéraient comme un loup garou, mais ils ne croyaient pas à la véracité de ces rumeurs. A ce propos, Thiess admis devant les juges qu’il avait été autrefois un loup garou, et il avait déclaré avoir cessé ces activités dix ans auparavant. Il leur donna un compte rendu de la nature et des activités du loup garou qui différaient des légendes connues à l’époque dans le nord de l’Allemagne et dans les pays Baltes.

Il expliqua que 10 ans auparavant, en 1681, il avait déjà comparu devant le tribunal, parce qu’il avait accusé un agriculteur de Lenberg de lui avoir cassé le nez. Selon le récit de Thiess, il avait lui-même voyagé jusqu’en enfer en se transformant en loup, lorsque l’agriculteur en question, qui était un sorcier sataniste, lui avait frappé le nez avec un manche à balai décoré avec des queues de chevaux. (NDT : le manche à balai ou bâton et le cheval représentent dans le chamanisme sibérien, l’accessoire qui sert de propulsion au chaman dans l’autre monde).

HorseStickShaman1

Cela avait fait rire les juges, mais l’un d’entre eux avait fait une enquête et avais trouvé que Thiess avait réellement eu le nez cassé.

Cette fois les jugent firent une enquête pour savoir si Thiess était un homme sérieux ou si il était atteint de troubles mentaux. Leur enquête leur montra qu’il était considéré comme sérieux et n’avait jamais eu de comportement déréglé.

Ils observèrent que sa réputation dans la communauté locale avait en fait grandit.

Compte rendu de Thiess sur les activités des loups garous :

Habituellement, ils sont allés à 3 reprises en dédoublement sous forme de loups garous, une fois la nuit de la pentecôte, la nuit de la saint Jean, et la nuit de la sainte Lucie. Il précisa qu’en ce qui concerne les deux premières nuits, ils n’y allaient pas forcément durant cette nuit là, mais lorsque le grain connaissait une bonne floraison, car c’est lorsque le grain se forme que l’esprit des sorciers l’emmènent en enfer, et c’est à ce moment que les loups garous le prennent sur eux pour le ramener, afin que les récoltes soient bonnes.

Sur le questionnement de comment ils faisaient pour se transformer en loup, Thiess expliqua qu’ils mettaient une peau de loup, disant que lui-même en avait obtenue une d’un agriculteur, et qu’il l’avait donnée à un autre quelques années auparavant.

Cependant lorsque les juges lui ont demandé de nommer les autres, il a modifié son histoire, disant qu’ ils sont seulement allés se cacher dans un buisson et se sont transformés en loups.

Comme pour les récits du professeur Ginzburg sur les Benandantis, on voit que lorsque la menace des juges se fait plus importante, les accusés modifient leur histoire pour ne pas à avoir à mettre en cause d’ autres chamans, et ils racontent une histoire qui ressemble aux croyances des juges.

Thiess avait aussi expliqué aux juges, qu’il avait été autrefois un mendiant, et qu’un jour un homme lui avait donné la possibilité de se transformer en loup. Lui-même pouvait transmettre cette capacité en soufflant dans une cruche en prononçant 3 fois « tu deviendra comme moi ». Si l’autre personne prenait ensuite la cruche, il deviendrait un loup garou, mais Thiess a affirmé qu’il cherchait encore quelqu’un pour reprendre le rôle de lycanthrope de lui .

Ensuite Thiess a raconté que les loups garous se battaient avec les sorciers et les sorcières dans le monde d’en bas, les frappants avec des barres de fer pour les chasser. Précisant que les loups garous détestaient le diable (soi le dieu des sorcières).

Les juges demandèrent alors pour quelle raison se rendaient ils en enfer s’ils détestaient le diable, ils répondit que c’était pour ramener le bétail, les céréales et les fruits de la terre qui avaient été volés par les sorcières. Si les loups garous échouaient dans leur tâche, la récolte de cette année là serait mauvaise.

Si ils échouent dans leur tâche, a raconté Thiess, la récolte de cette année serait mauvaise. Il leur a dit que l’année précédente, il avait voyagé en enfer comme loup-garou, et qu’il avait réussi à transporter autant d’orge, d’avoine et de seigle qu’il pouvait vers la Terre afin d’assurer une récolte abondante.

Les juges du Jürgensburg ont ensuite demandé à Thiess où les âmes des loups-garous sont allées quand ils sont morts, et il a répondu qu’ils vont au ciel, tandis que les âmes des sorcières vont en enfer. Les juges l’ont ensuite interrogé en demandant comment il était possible pour les âmes des loups-garous d’aller au ciel si elles étaient les serviteurs du diable. Une fois de plus, Thiess a réitéré que les loups-garous ne sont pas serviteurs du diable, mais de Dieu, et qu’ils ont entrepris leurs voyages nocturnes dans l’enfer pour le bien de l’humanité.

Après avoir écouté le récit de ses voyages nocturnes dans l’enfer, les juges se sont inquiétés de savoir si Thiess était luthérien ou dévot et s’il a assisté à l’église régulièrement, a écouté la parole de Dieu régulièrement, prié, et reçu l’eucharistie régulièrement. Thiess a répondu qu’il n’a rien fait de ces choses, affirmant qu’il était trop vieux pour les comprendre.

Il a été révélé plus tard que mis à part ses voyages nocturnes, Thiess a pratiqué la magie populaire pour les membres de la communauté locale, agissant comme un guérisseur et un charmeur. Il était connu pour bénir le grain et les chevaux, et connaissait également les charmes conçus pour conjurer les loups et pour arrêter le saignement. L’un de ces charmes impliquait l’administration de sel béni dans de la bière chaude, tout en récitant les mots  » le soleil et la lune vont sur la mer, fait revenir l’âme que le diable a pris en enfer et donne au bétail le retour à la vie et à la santé qui leur a été prise  » Nulle part le charme n’invoquait  ni ne mentionnait la puissance de Dieu. Pour les juges, cette bénédiction a été considérée comme criminelle parce qu’il a encouragé les clients à se détourner de la chrétienté, et donc ils ont condamné Thiess à être fouetté et banni à vie.

Laisser un commentaire