Le Hooddoo

saint-jacques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        Saint Jacques

Le Hoodoo n’est pas une religion, mais une tradition de magie populaire (nommée également conjuration, travail de racine, – root work- en anglais) qui mêle les traditions chrétiennes et africaines, ainsi que la connaissance des plantes des amérindiens.

Avec le Hoodoo, nous travaillons avec des saints, des rituels du feu et les plantes.

A noter que pour moi, chrétien ne veut pas dire catholique, car la plupart des saints cités dans les religions catholiques et orthodoxes existaient avant ces religions. Pas sûr que ces êtres soient vraiment d’accord avec les doctrines modernes qui se présentent comme du christianisme, souvent en suivant des principes contraires aux premiers disciples du maître spirituel qu’était Jésus de Nazareth. Pour moi, il est important de se baser sur l’expérience directe, et donc d’entrer en contact avec un saint par capacité spirituelle (médiumnisme spirituel). Dans ce cas, l’expérience montre que la doctrine catholique ne correspond pas, car les saints sont des puissances spirituelles, et chacun a sa propre force, qui a une couleur spécifique, une densité spécifique, et des pouvoirs particuliers. C’est donc en contradiction avec la doctrine catholique, qui prétend que les saints n’ont pas de pouvoir, mais qu’ ils prient pour toi, et c’est dieu qui agit.

Dieu est l’ensemble des forces spirituelles issues du UN, et non pas un gugus avec une barbe qui régimente l’univers selon son bon plaisir.

On peut travailler, en principe avec n’importe quel saint ou divinité, mais en réalité cela demande un engagement pour développer une longue relation avec le saint ou la divinité.

Dans le Hoodoo, les saints ne sont pas des façades de divinités africaines, comme dans les religions afro américaines (vaudou Haitien, Santeria…). Ils sont eux mêmes, et ce sont des esprits de décédés qui ont accédé à une puissance spirituelle, et qui acceptent d’aider et de travailler avec ceux qui les invoquent.

 

1655222286_small