Les injustices envers le Japon et sa culture dans l’histoire occidentale

Contrairement à ce qu’on lit souvent en occident, le Japon n’a pas été autant favorisé que l’Allemagne face aux suites de la 2ème guerre mondiale. Il reste constament agressé et accusé, par la Chine et la Corée.

On n’a pas idée que la haine des coréens et des chinois vis à vis des japonais, soit comparable à l’attitude des français envers les allemands. Bien sur cela est une stratégie des gouvernements coréens et chinois pour orienter le mécontentement de leurs populations, vers un bouc émissaire tout trouvé, car les japonais ne se défendent pas. Les japonais actuels n’ont pas vécu la guerre, cependant que penser du fait qu’ils soient constamment agressés par des membres de pays que leurs ancêtres, sous l’emprise d’un groupe totalitaire, avaient envahi, ces pays qui eux mêmes étaient colonisés par les occidentaux, auquels les mêmes pays ne semblent pas oser faire de reproches? Que penser si les jeunes français actuels, qui n’ont connu aucune guerre, détestaient et insultaient constamment les jeunes allemands?

On passe sous silence le fait que le Japon a depuis longtemps contribué aux causes humanitaires internationales, ce qui passe le plus souvent  inaperçu, par la tendance des japonais  de rester dans une attitude de retrait et de discrétion, qui caractérise la culture japonaise empreinte de modestie.

Certains en ont pris conscience, mais pour les mêmes raisons leurs informations sont noyées dans la cacophénie des egos dilatés.

Voici un lien sur une article qui interpèle sur le secours donné par le Japon aux arméniens dès 1922 :

Lien : Le Japon et le Génocide armenien

En réalité, le Japon n’a cessé de payer et de financer, depuis la deuxième guerre mondiale, pour des crimes qui ont été la responsabilité d’une minorité de militaires fanatisés par les exactions racistes des pays occidentaux, qui avaient colonisés quasiment toute l’asie. Il est exploité de toutes façons de telle sorte que les japonais finissent par penser à se réarmer pour pouvoir se défendre, ce qui est naturel, qui n’a pas le droit de défendre son peuple et sa culture face à l’injustice ?

Il faudrait également parler des crimes de guerre impunis des américains et de l’histoire falsifiée par eux sous prétexte qu’ils avaient gagné la guerre. Bien que la prise de pouvoir de l’extrême droite japonaise ai été la conséquence de la menace des bateaux de guerre américains pour obliger le Japon, alors fermé pour se protéger des colons occidentaux, à s’ouvrir au « commerce international », mot pudique qui désignait la volonté des occidentaux de piller l’or au Japon, comme les conquistadors étaient venu « civiliser » les incas, à grand coup de génocide et de torture, suivi d’extermination, au nom du christ!

On oublie également de rappeler qu’ entre la première guerre mondiale et la deuxième, Le Japon a proposé un traité internationnal sur l’égalité des races, qui a été refusé par les occidentaux. Ce qui a provoqué l’alliance du Japon avec l’Allemagne lors de la deuxième guerre mondiale. Que le peuple japonais était obligé par les militaires , affamé par l’embargo américain, et que les fameux Kamikazes étaient de jeunes étudiants qui ont été obligés de se sacrifier pour le pays , et n’ont jamais été des volontaires ni des fanatiques eux mêmes. Comme en témoignent les lettres qu’ils ont écrit à leur parents et leurs fiancées, avant de mourir.

Dans les aphorismes et pensées de Sri Aurobindo, on trouve certains passages qui ont été écrit durant la deuxième guerre mondiale.

Il dit : pendant les guerres, lorsque les asiatiques massacrent, on appelle cela  » crimes de guerre », quand ce sont les occidentaux qui massacrent, on appelle cela « stratégie militaire ! « 

Laisser un commentaire