Conceptions originales

5f2cd508

Les astrologues croient que les étoiles et les planètes déterminent le destin d’une personne. Les numérologues croient que le destin de la personne est  dans son nom et sa date de naissance. En réalité, les planètes, les étoiles, les nombres sont des moyens de lire et détecter les forces qui agissent dans le destin d’une personne. Interpréter que ce sont les planètes qui déterminent le destin, est une vue matérialiste, qui ignore la constitution occulte du monde, et ne connaît que les apparences.

L’humain est composé de corps physique, astral, mental, et causal. On peut changer les termes, les mots sont des symboles faits pour essayer de communiquer des idées. Le monde lui-même est composé des mêmes dimensions que l’humain et les corps subtils ne sont que les individualisations des forces universelles dans l’humain.

Cette connaissance est acquise si on a la perception des corps d’énergie, ce que j’appelle shamanisme. Comme je l’ai dit actuellement en occident les gens nomment shamanisme seulement une capacité d’entrer dans l’astral, ce qui est une illusion.

L’astrologie et la numérologie sont donc non des sciences, dans le sens matérialiste actuel, qui se croit objectif, mais des mancies ou divinations. Le vrai shaman peut lire les forces dans les écailles de tortue, va-t-on dire que le destin d’une personne est inscrit dans les écailles de la tortue, ou dans les os de gibier, ce que lisaient les devins de l’époque de la chasse à la préhistoire ?

Il y a aussi des radiesthesistes qui croient que les rabdomanciens auraient des cristaux de magnétite dans les sourcis, pour expliquer la capacité de trouver de l’eau. L’ancien nom de la radiesthésie était rabdomancie, le nom était plus correct. Le matérialisme rend les gens stupides. Les druides n’avaient pas besoin de pendule. Mon grand père me disait qu’une branche de coudrier fourchue permet de trouver de l’eau.

Les vraies choses sont des communications avec les autres dimensions, et cela n’a aucun sens dans le matérialisme.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire