Introduction aux plantes médicinales.

1024px-Acer_campestre_02_by-dpc

Lien photo wikipedia

Les plantes sont utilisées pour la santé et la magie (agir sur les corps subtils) depuis le début de l‘humanité. Les animaux les utilisent également pour se soigner. En fait l’être humain est un animal.

Les plantes utilisées dans les anciennes traditions ne sont pas connues de la médecine moderne occidentale. Elles ne sont pas interprétées de la même façon, vu qu’en occident, il faut isoler un composant actif, et que la plupart des plantes possèdent tellement d’éléments qu’on ne peut pas tout analyser. Il ne peut y avoir de validation scientifique. Mais une transmission de tradition orale de l’expérience sur ces sujets.

Aussi il faut tester, car chaque organisme peut réagir différemment, ce qui modifie le besoin au niveau de la quantité. Ces variations existent également dans la médecine occidentale, par exemple l’effet placebo crée une variation de l’action des médicaments selon les individus.

En général, les plantes dites médicinales, ne sont pas destinées à guérir dans le sens matérialiste occidental, qui cherche un effet direct et ciblé. Elle travaillent plutôt à renforcer la capacité du corps à se défendre lui-même. On devrait dire des corps constituants l’organisme, car les plantes elle mêmes, possèdent un esprit. C’est pourquoi les traditions des anciens guérisseurs sont beaucoup plus complexes et holistiques.

On n’utilise pas la plante, mais on coopère avec son pouvoir pour rectifier et se mettre en harmonie avec la nature. La maladie est une agression de l’ordre naturel par un élément hostile.

Il ne faut pas croire à ce qu’on peut lire sur ce sujet, il faut tester soi même, et tenir compte des indications qui sont déjà connues sur la plante. Elle peut avoir d’autres effets qui ne sont pas connus.

Les plantes apportent de nombreux éléments nutritifs à l’organisme, mais elles ont aussi un effet sur l’énergie interne non physique.

Elles augmentent la force de la relation avec la nature, dans le sens force de vie.

 

Laisser un commentaire