Origine des connaissances modernes en occultisme, astronomie, religion

 

800px-British_Museum_Cuneiform_planisphere_K8538

lien photo wikipedia  – planisphère céleste des constellations observées la nuit du 3 au 4 janvier 650 av.JC. autour de Ninive (British Museum) –

L’origine de la science occulte et spirituelle occidentale, aussi bien que l’auto proclamée « science » se situent dans les connaissances ésotériques chaldéenne, nommées aussi mésopotamiennes.

Les mésopotamiens avaient une connaissance intégrale de la nature de la réalité, qui a donné naissance à la culture grecque puis reprise et déformée par l’occident.

Si les astronomes savent bien que leur connaissances sont dérivées des mésopotamiens, ils refusent de les considérer comme des scientifiques, parce qu’ils n’étaient pas d’idéologie matérialiste.

La pensée truquée veut essayer de diviser les choses et de dévaloriser cette culture parce qu’ils avaient une pensée plus réaliste, qui tenait compte aussi bien du monde visible que du monde invisible et spirituel, sans y faire intervenir la schizophrénie moderne de l’ego matérialiste, qui nie l’existence de toute réalité qu’il ne peut comprendre ni percevoir de façon grossière.

D’autre part, l’interprétation moderne des conceptions de ces civilisations se fait au travers des filtres des conditionnements sociaux culturels et des structures mentales conditionnées par 2000 ans de christianisme autoritaire, suivit de l’intégrisme pseudo scientifique actuel.

Les conceptions dites « religieuses » modernes (par modernes je parle des cultes judéo chrétiens- inclus l’islam) dérivent également des cosmologies que connaissaient les chaldéens.

Si l’astrologie occidentale actuelle utilise des noms de divinités romaines pour parler des planètes, il s’agit de la déformation des concepts des divinités mésopotamiennes. Chez tous les anciens peuples les dieux étaient des fonctions de l’univers.

Laisser un commentaire