Kabbale, et magie hébraïque.

 

Il y a beaucoup de gens qui croient s’intéresser à l’ésotérisme et en occident, la majorité des systèmes de pensée dits magiques et ésotériques sont basés sur la Kabbale hébraïque.

Par exemple, les ordres magiques comme la société anglaise de la Golden Dawn, d’où dérivent la majorité des pratiques de soi disant « haute magie », sont tous basés sur la kabbale. J’ai les rituels de la branche druidique de l’ancienne Golden Dawn, ce qui est peut connu en France, qu’il existait une section de druidisme dans la Golden Dawn, ces rituels sont tous basés sur la kabbale hébraïque. Ce qui n’a évidemment rien à voir le druidisme.

Le magicien américain Jason Miller, issu aussi de l’OTO américain (de style Golden Dawn), dit dans un de ses livres, que la Kabbale est utilisée par certains sorciers israéliens pour tuer les politiques qui ne suivent pas la ligne qu’ils veulent imposer.  Il y a même le nom du rituel utilisé, qui se déroule dans un cimetière, et le nom des dirigeants politiques qui ont été tués par ce rituel. Il est donc intéressant de savoir ce qui se passe dans l’arrière plan du monde pour comprendre ce qui nous menace, plutôt que de vivre les yeux fermés.

Dans ce blog , on ne veux pas faire de propagande pour une religion, car on se base sur la spiritualité, qui est l’essence à la base de ces constructions que sont devenues les religions.

Cependant pour aborder une spiritualité libre et authentique, il faut pouvoir identifier et comprendre les éléments des traditions qui construisent les bases des pratiques, et pouvoir les comparer. On évitera tous les déviants fanatisés, qui malheureusement s’étalent en majorité sur l’internet, qui cependant reste un élément de communication collectif important.

On doit être attentif cependant en étudiant des traditions, de ne pas se faire piéger par des concepts inférieurs qu’on y trouve souvent mélangés, comme le machisme, l’infériorisation du féminin, la hiérarchisation humaine, etc…

Contrairement à ce que croient beaucoup de suivants religieux, le judaïsme ne condamne ni ne méprise la magie. En général, les gens sont manipulés par des fanatisés, et ne cherchent même pas à comprendre le sens des mots.

Voici quelques vidéos de Rabbin sur ce sujet.

 

Il parle d’ailleurs du psaume 91 dont j’ai parlé hier ! :

Attention qu’il parle de magie du chat noir, qui est connue du Hoodoo, mais inutile de pratiquer des magies noires pour voir les démons. La pratique spirituelle de prière suffit à acquérir le pouvoir de voir l’invisible, c’est plus long, mais on atteint seulement ce qui est à notre niveau spirituel.

Ce qu’il explique est très interressant, car cela montre que les grimoires de sorcellerie du moyen âge européen, sont bien issus de livres de sorcellerie qui sont consignés dans les écritures de Thora et Talmud.

Le fait de réciter des versets dans un sens et dans l’autre existe aussi dans le principe des mantras sanscrits à structure inverse, et dans des pratiques de protections mantriques comme la formule bouddhiste Thaïlandaise Namo Buddhaya Ya dha bud Mo Na, qui , combinée avec un Yantra tatoué, est sensée protéger contre les blessures et les balles .

Ce qui montre que les mêmes principes agissants sont connus quelle que soit la tradition, mais avec les mêmes lois « naturelles » ou principes.

L’origine des démons dont il parle semble incomplète, mais me fait penser à la création d’entités artificielles, soit les shikigamis dans le shamanisme japonais ou dans le shamanisme Inuit. L’angakok maléfique (équivalent du sorcier) crée un Tupilak, en utilisant son sperme, ainsi que des morceaux d’animaux, cet être invisible comparable au Golem, va tuer son ennemi, en général un shaman bénéfique qui lutte contre lui. Personnellement j’ai vu des démons et certains les ai  emprisonnés dans de la cire pour les faire apparaitre matériellement, mais je ne peux savoir si ils sont créés lors de rites de sorcellerie, ou si ils ont une existence autonome. On peut penser à des êtres artificiels créés il y a très longtemps, et réutilisés par les sorciers contemporains (égrégores).

Il y a cependant une autre explication, que je ne peux developper dans cet article. Mais qui a un rapport avec un texte juif que j’ai lu en rapport avec des rituels pratiqués dans les temps anciens et origine du bouc émissaire.

A ce niveau on peut étudier la différence du traitement des démons dans le judaïsme et dans le shinto, ce qui peut expliquer beaucoup de choses au niveau occulte. Par contre ce qu’il dit à la fin sur les morts est faux, un mort ne casse pas une vitre pour sortir, il peut passer au travers des murs sans problème. Les démons aussi, ainsi que d’autres esprits. Ils font souvent des craquements quand ils traversent la matière.

Pour les voir, il faut une vision astrale (on peut avoir une capacité de vision éthérique, sans avoir la vision astrale).

Les morts sont vus seulement si ils se montrent, sinon il s’agit d’esprits errants qui ne sont pas dans le monde des ancêtres (nommé paradis en occident), et donc peuvent être maléfiques.

 

Laisser un commentaire