Castaneda insulté

.

chac

 

 

 

 

 

 

 

 

.

J’ai lu une page sur un site, qui ne contient que des insultes et du mépris pour Carlos Castaneda : escroc, mythomane, ignorant, affabulateur, suivent des paroles de spécialistes en anthropologie, des spécialistes en ethnologie sur la culture Yaquie… S’y ajoute des paroles méprisantes au sujet de Maurice Cocagnac, ce frère dominicain passionné et qui appréciait Carlos Castaneda, au point de multiplier ses voyages et séjours au Mexique.
Et oui, les écrits de Carlos Castaneda ne sont pas conformes aux données ethnologiques sur la culture Yaquie…
Ils sont les récits d’un rêveur et d’un écrivain sur la nature de la réalité, mais combien plus inspirants et poétiques que les pages d’insultes de ces abrutis !

Je préfère de beaucoup sa « fausse profondeur », comme il est critiqué, à la sagesse intellectuelle et débile de son détracteur, espèce de néo nazi de l’esprit.

Ah oui, il compare aussi Carlos Castaneda à Lobsang Rampa, « ce plombier anglais qui a écrit le troisième oeil… »

En fait, Lobsang Rampa était bien anglais, mais un occultiste et le fils d’un plombier… Comme si le fils d’un plombier ne pouvait pas devenir occultiste. Il avait écrit le troisième oeil sous la pression de sa femme, qui lui reprochait de ne pas gagner d’argent. J’ai remarqué que beaucoup de gens avaient réussi à se dédoubler en suivant les cours contenus dans ses romans… et il en a fait rêver beaucoup.

« Pachita et Carlos Castaneda, dit Maurice Cocagnac, se sont curieusement relayés pour m’introduire dans le secret d’une sagesse qui est avant tout la pratique d’un cheminement intérieur. Le monde n’est pas un spectacle mais un mystère frappé en creux par le sceau de la Parole créatrice. »

.

Laisser un commentaire