Note sur les articles absurdes écrits sur le satanisme

J’ai lu un article publié sur médiapart, des âneries sur Aleister Crowley, encore présenté comme le père du satanisme dans les médias (je pense que ce sont des articles publiés par des lecteurs de médiapart, pas par des journalistes).

Je ne défend pas Crowley, qui n’a pas besoin de moi, mais les mensonges et les absurdités qui sont écrites sur ces sujets sont des moyens de donner du pouvoir aux forces occultes maléfiques.

Crowley a été élevé dans une secte protestante fanatique et très dure, sa mère lui disait petit pour le faire obéir « tu est la bête de l’apocalypse ». Cette manière stupide de traiter un enfant a eu pour conséquence qu’il s’est ensuite nommé lui même 666, la bête de l’apocalypse, par esprit de provocation et surement par sens de l’humour noir. Il vivait à l’époque victorienne et est resté un ennemi du protestantisme puritain, sans être anti chrétien, mais il était plutot interressé par la culture égyptienne. Il a été converti au bouddhisme du petit véhicule à Ceylan par un des leaders de l’organisation Golden Dawn, lui même devenu moine bouddhiste.

La Golden Dawn était une organisation d’études ésotériques dans laquelle étaient admis seulement des maîtres franc maçons de la franc maçonnerie anglaise, qui contrairement à la FM francophone, est theiste. A noter que les dirigeants de la Golden Dawn, férus de culture égyptienne antique, se sont  convertis au catholicisme, en déclarant que c’était finalement pareil que le culte égyptien !

Crowley ne croyait pas à l’existence du diable, il ne pouvait donc surement pas pratiquer le culte de Satan.

Il essayait les rituels de tous les grimoires de magie du moyen âge. C’étais plutot quelqu’un qui recherchait l’accès et l’exploration des mondes invisibles, de façon casse cou.

Il n’a jamais rejeté le christianisme si ce n’est dans ses extrêmes (le protestantisme intégriste).

La Golden Dawn et les rituels réécrits par Crowley se basent essentiellement sur la cabale et l’arbre des Sephiroths , ce qui n’a rien à voir avec le satanisme ! Ils prétendaient avoir reçu une filiation d’une branche de la Rose Croix allemande, un courant qui mixe les enseignements de la cabale chrétienne avec les conceptions ésotériques égyptiennes.

Ses critères pour étudier la magie (qu’il considérait comme un moyen pour atteindre la fusion avec Dieu) sont plus sévères que la plupart des magiciens, puisqu’il définissait la magie noire comme toute utilisation de la magie pour soi même (ego), sauf pour pouvoir se nourrir et survivre. La magie est souvent une autre façon de parler de la prière et de l’invocation de forces divines. Le milieux de ceux qui s’interressent à Crowley est caractérisé par son côté intello, « la haute magie » visant surtout à l’élévation spirituelle de l’adepte, contrairement à d’autres courants qui essaient surtout d’influencer la réalité physique.

Nul doute que les mages noirs ont pu récupérer l’image de Crowley, esprit libertaire, pour d’autres orientations, notamment l’extrême droite. Alors que Crowley était un patriote anglais, durant la deuxième guerre mondiale il a posté des disciples magiciens tout autour du territoire anglais afin de protéger et empêcher l’attaque de l’Angeterre par Hitler et les nazis.

Les imbéciles qui se disent chétiens et racontent n’importe quoi, sans rien étudier, répandant la superstition, ne font que noircir l’humanité et sont des agents des forces démoniaques, les vraies.

La sorcellerie est racontée dans des ouvrages sérieux , son influence sur la société française actuelle, que je peux confirmer et n’a rien à voir avec le traitement médiatique habituel :

31FPXPCQTSL._SY291_BO1,204,203,200_QL40_

 

 

 

 

 

 

 

 

l’auteure parle avec les précautions nécessaires pour ne pas avoir d’ennuis avec les parties concernées.

Celui ci en constitue en quelque sorte une suite :

La-sorcellerie-existe-bien

 

 

 

 

 

 

 

 


A signaler Amado Crowley, qui a vécu et est décédé en France, et a écrit un livre qui prétend démystifier le personnage de son père. Il se présente comme le fils illégitime d’Aleister Crowley, et se serait retiré en France en partie pour éviter les « qui se croient disciples de son père », dont il ne partage pas du tout les points de vue (Amado Crowley est un pseudonyme, il aurait été un prof.  d’université anglais retraité et a écrit quelques livres sur son enseignement, contesté par les « disciples » d’Aleister Crowley. Il avait un site internet en français où il se présentait comme un disciple de lui même et vendait un jeu de Tarot qu’il avait dessiné lui même) :

512ggEH+dhL._SX324_BO1,204,203,200_