Pourquoi ne peut on pas parler des « gaulois » en France.

 

Je ne parle pas par rapport aux français « issus de l’immigration ». Vu que justement les seuls qui en parlent librement, parmi ceux que j’ai entendu à la TV, étaient des « beurs », qui utilisaient le terme pour se différencier des « français de souche ». Sans nuance péjorative.

Je veux parler d’un phénomène que j’ai observé en province, lorsque que  suis allé à Saulieu, dans un office du tourisme.

La personne qui tenait la permanence, nous a parlé d’un ouvrage sur la région, et j’en suis venu à citer les gaulois. La personne a repris en citant « effectivement, il y avait une forte influence de la culture celte ( ?)… »

Ensuite, j’ai parlé dans un village de la même région, avec un agriculteur, qui parlait patois. Lui expliquant que mon grand père parlait un patois d’une autre région, j’ai cité un auteur du terroir qui avait dit que le patois venait du gaulois. (Comme je connais des phrases dans ce patois, je sais bien que c’est faux). L’agriculteur a eu la même réaction que l’agent de tourisme, il m’a dit : « Ah oui, cela vient du celte… ».

Toujours le terme celte à la place de « gaulois »… Il y a un problème d’ego intellectuel semble t’il.

Mais gaulois et « celte » pour moi cela est différent.

Le terme « gaulois » a été utilisé par les romains pour désigner les peuples de ce pays, qui étaient selon moi un mélange de peuples qui vivaient ici, et qui ont été envahis à une époque par les celtes, qui ne sont qu’une partie de la composante de la population de l’époque. On ignore quel terme utilisaient pour se nommer eux même les peuples qui vivaient dans ce pays, aussi le plus ancien est le terme utilisé par les romains, « gaulois ».

Le terme « gaulois » n’est pas une insulte, que je sache. Personnellement, je revendique le terme pour désigner mes ancêtres. Par contre, les français qui sont métissés, ou dont les ancêtres ont été forcés (souvent) de s’installer sur cette terre, ne sont pas des descendants des gaulois. Il fut un temps ou on les obligeait à étudier des livres d’histoire, y compris aux Antilles, dans lesquels on enseignait aux enfants créoles, « mes ancêtres les gaulois… ».

C’est incroyable d’irresponsabilité, leurs ancêtres étaient africains, et ils auraient été sûrement passionnés si on leur avait raconté l’histoire de leur culture d’origine, sauf qu’il aurait fallu aussi leur expliquer la cruauté, les crimes, et l’horreur dont ont été victimes leurs ancêtres.

Ce fait avait été traité en chanson humoristique par Henry Salvador :


Cette chanson écrite par Henri Salvador et Boris Vian, est un sarcasme envers la bêtise colonialiste.

J’ai l’impression que la plupart des « français de souche » sont sous l’emprise d’un snobisme qui les obligent à adhérer  à des concepts erronés souvent transmis par des pseudo universitaires, eux mêmes bouffis d’Ego.

Celte, cela évoque une « culture », un certain prestige, alors que « gaulois », cela serait un terme quasi insultant…   du moins pour les imbéciles.

Au niveau ego, d’ailleurs, le type gaulois, selon des archéologues, s’est le mieux conservé dans le Morvan.

Contrairement à ce que qu’on croit habituellement,  que ce serait en Bretagne…