Gnostiques et Archontes

“Les êtres humains sont dans une quête de conscience qui a été momentanément

interrompue par des forces étrangères”. Carlos Castaneda.

A chaque religion dont le Dieu déclare « je suis la Vérité » on peut être sûr que derrière il y a un Asura (Démon). Mirra Alfassa

L’hypostase des Archontes est un texte Gnostique qui interpelle l’humain sur l’activité d’entités non physiques qui manipulent la réalité.  C’ est le quatrième traité du codex II de Nag Hammadi.

La vidéo est bonne mais elle fait aussi référence à des théories du complot qui ne sont pas dans le champ de la gnose spirituelle. Je la met par rapport au texte de l’hypostase des Archontes :


C’est une erreur de faire l’amalgame entre les archontes, les dieux, et les extra terrestres. Cette vidéo me donne l’occasion d’en parler, de façon ludique. On peut le dire certainement d’une partie d’entre eux.

Les textes des gnostiques ne sont pas des dogmes, ni des théologies. Ce sont des textes qui enseignent une façon de penser non soumise à la croyance des religions établies, totalitaires.

On ne peut qu’y voir des techniques de résistance, mais la plupart des gens qui sont conditionnés par les systèmes de pensée totalitaire tendent à en faire une religion.

Toutes les religions essaient de convaincre et endoctriner. On ne doit pas tomber dans le même piège, et s’enfermer dans une pensée sectaire. La Gnose est l’expérience, non la croyance en une quelconque doctrine spéculative sur la nature de la réalité.

L’interprétation de la genèse gnostique est exactement la même que l’explication de la création du monde dite par Max Théon à Mirra Alfassa, comme en témoigne les passages de « l’agenda de Mère » de Satprem, Max Théon par contre ne l’ayant expliquée qu’oralement.

Mirra Alfassa quand à elle affirmait à ses disciples, que Max Théon était un ancien Asura converti , sous entendu, à l’évolution spirituelle de l’humanité.

Max Théon était issu du milieu de la cabale hébraïque polonaise, Mirra Alfassa était indépendante, d’un père turc et d’une mère juive égyptienne. La femme de Max Théon, qu’il a identifiée dans une vision alors qu’il se trouvait en Egypte, et elle en Irlande, Alma, était une poétesse et médium irlandaise, émanation en quelque sorte du druidisme irlandais.

La Gnose est une conscience intérieure que l’on retrouve dans toutes les traditions, Hindoue (Védisme d’Aurobindo), soufisme, cabalisme hébraïque, Islam Chiite, voies amérindiennes, Shinto ésotérique… car il s’agit d’une façon de percevoir le sens des spiritualités par le niveau de l’âme et non à partir de l’intellect ni de l’émotionnel.

Mirra Alfassa raconte exactement la même histoire de la création du monde que les Bogomiles.  (De façon plus intellectuelle).

La force suprême forma 4 pouvoirs qui devaient former l’univers. Un accident se produisit, et les 4 forces divines primordiales s’inversèrent. Elles devinrent le contraire de leur nature originelle. Ces forces déviées formèrent cet univers. La force divine produisit alors l’être psychique, qui se fixa dans tous les êtres (terrestres), c’est à dire l’âme. Celle ci pousse les êtres à revenir à la divinité originelle.