Les traditions ancestrales dites animistes et les religions colonisantes.

Doumbi Fakoly explique que les africains doivent retrouver leurs racines, et que les cultes judéo chrétiens les amènent à se soumettre à un néo colonialisme.

Je soutiens ce mouvement qui doit lutter contre le néo colonialisme spirituel autant que culturel, et politique.

La nuance que j’introduit est que ce ne sont pas que  les africains qui sont victimes de ces phénomènes, mais aussi les  occidents christianisés de force (les églises baptisent les enfants de force, ils ne sont pas conscients du phénomène) en plus certains groupe « chrétiens » comme les Mormons vont jusqu’à baptiser les morts qui n’ont rien à voir avec les membres de leur groupement.

Le fait de pratiquer un rituel à caractère religieux sans le consentement d’une personne est non seulement un viol de conscience, mais il consiste à  placer une force égrégorique forcée sur une âme. Il s’agit donc de magie noire et d’atteinte à la vie post mortem d’un individu. Je ne comprends pas que ceci ne soit pas interdit par la loi.

Les sectes protestantes sont des systèmes de colonialisme utilisées par les américains pour asservir et détruire toutes les anciennes traditions, qu’elles soient asiatiques animistes comme celles d’Okinawa, qui permettent à leurs membres de vivre en paix, en bonne santé et avec une grande longévité.

Les traditions celtes ont été colonisées par les romains puis exterminées par les chrétiens.

Toutes les religions qui essaient de faire disparaître les traditions animistes sont des religions de colonisateurs.

Elles sont un grand danger pour l’humanité. Tous les peuples doivent retrouver leurs traditions pré chrétiennes et pré islamiques.

Afin de pouvoir retrouver un cycle de vie normal en harmonie avec la nature et l’univers.

Toutes ces religions sont bâties sur le mensonge.

Effectivement, elles font croire que les anciens animistes vénéraient des démons, ce qui est faux.

Toutes les cultures animistes sont en réalité à la fois monothéistes, panthéistes, et respectent les mystères de la nature. Elles défendent les racines de la vitalité universelle, et ont permis à l’humanité de se perpétuer durant les très longues périodes de la préhistoire, qui a duré beaucoup plus longtemps que l’histoire, qui ne concerne que le temps où les humains ont écrit, ce qui correspond à la perte de la mémoire de l’humanité.

Les véritables traditions, qui englobaient à la fois la spiritualité et la vie totale de l’humanité, ont duré longtemps, car elles vénéraient Dieu la vitalité de l’univers.

Elles étaient conscientes et non coupée du monde des ancêtres et les respectaient. Elles maintenaient la conscience que la vie de l’esprit ne fini jamais. Que les humains ont besoin de rester en contact avec les ancêtres, qu’il n’y a pas de frontière entre ce monde physique et celui des ancêtres.

Moi-même j’ai retrouvé cette conscience et je vois régulièrement l’esprit de mon père qui vient me voir depuis le monde qu’il a atteint dans le monde des mânes ou des ancêtres. C’est intéressant car il me montre des choses étonnantes qui sont dans son monde.

Je ne suis pas pour détruire les religions, mais plutôt pour les adapter et leur faire retrouver la véritable conscience et connaissance spirituelle.

Car on ne peut pas dire que seuls les africains doivent retrouver leurs racines, mais également les occidentaux, les asiatiques, tous ceux qui ont été spoliés d’une véritable spiritualité. La véritable spiritualité permet de ne croire en rien, mais de pouvoir vivre dans son âme, et le pouvoir de l’âme permet de percevoir les autres âmes de l’univers, au lieu de vivre au niveau de la matière et de se croire séparés de la nature et de l’esprit.

Les ancêtres des gens qui ont été christianisés et islamisés de force, il est possible de les contacter et de retrouver les liens, car les âmes qui vivent dans l’au-delà perçoivent le véritable cycle de la vie. Ils aiment bien conserver des valeurs qu’ils avaient lorsqu’ils étaient incarnés sur terre.