Les visions sont elles produites par le cerveau ?

J’ai vu une vidéo d’une personne qui parle de se transformer en loup pendant une transe, pratiquée dans le contexte du « chamanisme mongol ». La conclusion de la vidéo est, après avoir passé des tests neuro scientifiques, que le monde que nous percevons n’est pas le monde réel, mais une image du monde créée par notre cerveau.

C’est affligeant d’entendre ce type de discours récurrent.

« Les visions  » évidemment peuvent être de diverses origines, mais elles ne sont pas produites par le cerveau, qui est un organe mou situé dans la tête. Dans l’occultisme (shamanisme spirituel éclairé), le système nerveux est une sorte d’expression du corps astral, il est donc très sensible aux « vibrations » du corps astral.

Je ne parle pas d’une théorie, mais l’observation traduite en mots compréhensibles au mental nécessite d’utiliser un langage un peu spécial.

Si on ne travaille pas sur le langage et la communication concernant les perceptions des mondes et plans subtils, on ne rend pas service au collectif, qui continue à penser de façon erronée.

La façon de penser et de conceptualiser les expériences extra sensorielles est une clé de la transformation, car le mental a un pouvoir de former des champs d’énergie. Aussi, la conception dite scientifique, qui est en réalité matérialiste, forme également des champs de force, que je nomme égrégores, qui vont influencer les différents plans de la réalité. C’est à dire, créer un monde artificiel.

Vivre dans un monde artificiel projeté par l’esprit humain, et non par le cerveau, mais relayé par le système nerveux, et le croire réel, est une forme de délire, qui à présent affecte toute la planète. Cela conduit à une forme de suicide collectif inconscient, et selon mon point de vue (et mes confrontations avec eux), est téléguidé par des entités non humaines et non organiques (pour jouer avec les formulations élaborées par Carlos Castaneda).

Je pense que pour modifier cette situation, le devoir du shamane, qui est de lutter pour la vie en utilisant des forces paranormales, est de faire connaître les moyens au plus grand nombre d’accéder à la vision de la vraie nature de la réalité, et qu’ainsi le plus possible d’humains puissent démasquer et neutraliser les entités qui essaient de les manipuler.

Cela commence par penser par soi même et observer le réel sans l’interpréter. Ensuite, identifier les couches énergétiques qui nous composent, que j’appelle corps subtils. Prendre conscience ensuite, de la dimension astrale où sont les esprits. A partir de là, on peut commencer à percevoir les actions de ces esprits divers, et leur niveau. Les plans plus élevés sont difficiles à percevoir pour beaucoup de voyants, qui ne perçoivent que les plans inférieurs (genre bas astral).

Ceux qui (comme moi) perçoivent au départ surtout les plans spirituels, doivent aussi apprendre à percevoir les plans du bas astral, sinon, ils ne peuvent prendre conscience des causes des problèmes de cette planète.

Si on perçoit les plans spirituels (au dessus du plan mental), on peut entrer en contact avec les ancêtres. Ils sont dans le monde des ancêtres (et non dans l’astral terrestre).

Les « médiums » qui ne perçoivent que les esprits des morts qui viennent d’entrer dans l’astral terrestre, ne perçoivent pas le monde des ancêtres ni des dieux.

Ils sont inconscients des manigances des démons aussi bien que des confréries magiques négatives.

Ils ne peuvent donc pas éveiller les autres humains aux risques réels qui menacent l’humanité.

On a besoin d’esprits alliés et de divinités à un certain point, pour dépasser les attaques des plans inférieurs.

téléchargement