Les divinités résistantes dans le Shinto

image-14

 

 

 

 

 

 

 

 

Les mythologies sont des récits de la création du monde, qui mettent en place les acteurs du plan causal. Les divinités sont les premiers apparus issus de la source qui contient tous les possibles. Ils permettent de rester en contact avec les forces spirituelles originelles.

Mais comme on peut le constater, les mythologies ont été modifiées dans un but politique, et les traditions originelles infiltrées par des forces qui visent à dévier les choses et empêcher l’humanité de se spiritualiser.

A un certain moment, on peut observer qu’il s’est produit sur terre une déviation, qui a été mise en place un peu partout à la même époque.

Pour les mystiques shamanes, cette action des forces adverses ou anti spirituelles s’est généralisée et a forcé les divinités originelles à devenir cachées, ou « ésotériques », afin de conserver le sens des choses, qui pourrait revenir et être retrouvé ensuite.

L’effet de l’action négative a été une régression généralisée de l’évolution spirituelle de l’humanité et une mise en place de l’oppression, ainsi que la perte de la liberté individuelle sous l’effet de systèmes d’oppression. Vous pouvez facilement faire le tour des différentes religions et traditions, pour identifier les luttes de pouvoir qui se sont produites pour refouler toute prise de conscience spirituelle.

Dans chaque culture et tradition, ce phénomène a été marqué par la récupération des traditions originelles par des systèmes d’extrême droite, et la déformation du sens des traditions.

Dans le Shinto, on peut identifier facilement les personnes et les groupes qui se sont opposés à la progression de l’extrême droite et ont été persécutés par elle.

Par exemple, Deguchi Onisaburo a expliqué que le Shinto avait été  manipulé, et que les divinités qu auraient du prendre en charge l’évolution spirituelle de la terre ont été chassées et persécutées par le clan impérial, qui lui-même a remplacé le culte des véritables divinités par le culte d’un homme, l’empereur, au lieu des forces spirituelles. Ce qui a mené le Japon à la guerre et à la destruction.

Pour Onisaburo, la divinité qui a contacté Nao Deguchi était Okuninoshi, que Nao, qui n’avait pas la capacité de Saniwa, shamane qui peut identifier le véritable nom des dieux qui se manifestent à un médium ou une Miko, a nommé par le nom qu’elle connaissait, Ushitora no Konjin.

Le Kojiki ayant été écrit pour valoriser le clan impérial, à l’époque nommé le clan Yamato, a interprété la mythologie pour fixer le Kami tutélaire de ce clan comme chef des dieux célestes, et dévaloriser les anciens Kamis.

Cela a entraîné la mise en exil d’Okuninoshi et de Susano o qui étaient les divinités qui s’opposaient aux forces du mal.

Susano o no Mikoto est une divinité qui s’est opposée à la mainmise sur la terre des hiérarchies opprimantes. Il est celui qui s’est battu contre les forces brutes ce qui est exprimé par son combat avec le dragon, d’où il a extrait l’épée mystique.

Okuninoshi quand a lui s’est incarné dans différentes sociétés et cultures pour créer des traditions spirituelles qui ont pour objectif de faire retrouver à l’humanité la vérité spirituelle dont elle a été privée.

La religion shamanique Omoto, ( je parle de celle qui existait à l’époque de Deguchi Onisaburo, je ne sais comment se sont orientés les mouvements ensuite),  luttait contre le système patriarcal et la déviation du Japon de l’époque vers un système fasciste.

Deguchi Onisaburo était considéré comme une incarnation de Susano o.

A eux qui cherchent la spiritualité en suivant cette piste, je conseille d’entrer en contact avec Susano o no Mikoto, Okuninoshi et Sarutahiko no Kami.