La résistance des Amish et la quête de longévité illusoire

Des « scientifiques » américains ont  découvert  que certains membres de la communauté Amish ont une modification génétique qui entraînerait un gain de 10 ans sur leur longévité.

Ce serait ceux qui suivent le plus radicalement les principes de rejet du modernisme.

Aussitôt, la course à la fabrication d’une molécule basée sur les conclusions de ces « scientifiques » a été lancée, afin de soi disant prolonger la vie des gens grâce à une nouvelle pilule miracle.

D’où des centaines de sites avec des titres du genre « les Amishs ont le secret de la longévité ».

Il serait peut être plus juste de titrer « les Amishs ont le secret de la résistance à la connerie ».

Comme ils n’ont ni internet, ni télévision, ils n’en ont rien à faire.

La longévité physique n’étant pas si importante pour ceux qui recherche une vie spirituelle.

Le style de vie sans confort ni modernisme, ajoutér à une stricte observance de principes religieux, basés sur une méfiance vis-à-vis des systèmes de corruption, est bien la cause de leur solidité, que la cupidité des « scientifiques » matérialistes ne pourra imiter.

Les Amish vivent comme au XVIIème siècle, ne se font pas vacciner, mangent des produits non traités, ne sont pas exposés aux irradiations d’aucun appareil émetteur, ne connaissent semble t’il pas d’autisme dans leur communauté, ni d’autres maladies modernes dues aux additifs.

En 2005,des souches de polio auraient été retrouvées dans les selles d’enfants Amishs, qui avaient été vaccinés. Ces 4 enfants avaient été vaccinés, et ces traces inoffensives venaient en fait des vaccins, certaines communautés Amish ayant plus de mal à résister à la propagande extérieure qui cherche à leur faire vacciner leurs enfants.

Des études ont montré que les enfants Amish n’avaient pas d’allergie, les médecins pensent que c’est la conséquence du fait qu’ils côtoient des vaches ( !).

On sait que les enfants élevés à la campagne ne sont pas aussi sujets aux allergies, la pollution des villes provoque également de l’asthme.

Donc si vous voulez vivre sainement, vivez comme au XVIIème siècle. En plus, vous ne participerez pas à la pollution ni à la destruction de la planète, résisterez mieux aux mauvais esprits, qui sont à l’origine de la plupart des maladies, matérialisant les virus et des maladies toujours nouvelles.

Sans les miracles de la médecine moderne, les Amish résistent à la connerie ! et sont en bonne santé.

J’en profite pour parler d’Okinawa qui a un taux de centenaires le plus élevé, en bonne santé.

On lit des mensonges sur leur régime alimentaire en général. Ils mangent plus de viande que les japonais continentaux, en particulier du porc. Ils sont plus proches de la Chine.

Ils boivent aussi beaucoup d’alcool fort, l’alcool local est comme l’alcool chinois, alors que le saké japonais est comparable avec un vin blanc, mais à base de riz fermenté.

Les japonais et les chinois consomment du soja fermenté, et non comme les marchands de soja en occident essaient de le faire croire. Le soja non fermenté contient des hormones végétales, et n’est pas consommé tel quel en Asie.

L’alimentation seule n’explique pas la longévité, le mode de vie rural, le culte des ancêtres, et l’absence de matérialisme favorisent un mode de vie paisible à l’ancienne, c’est ce qui favorise la longévité. Mais les modes de vie modernes, qui coupent les humains des rythmes de la nature et de la vitalité des éléments mèneront l’humanité à la destruction, sauf si on revient à une vie rurale, simple et naturelle .