Différents esprits maléfiques . Contre sorcellerie.

-la-main

 

 

 

 

 

 

 

 

KHAMSA (symbole protecteur)

Les esprits Maléfiques :

Ifrit

Marid

Qareen qui est attaché à un individu, parfois à sa naissance.

Jinn

Ces noms désignent des esprits en orient, ils ne sont pas tous mauvais. Mais en cas de magie noire, les mauvais sont utilisés par les sorciers maléfiques.

Dans les religions, ils sont considérés comme des esprits authentiques, les religieux ignorent en général que les sorciers créent des entités. Le fait que cela soit zappé, a pour cause que si ils acceptaient le concept, cela remettrait leur culte en question. (Concept de l’Egregore).

Le meilleur moyen de se garantir des attaques occultes, qu’elles soient petites ou grandes, est d’avoir un moyen de renvoi automatique.

Il n’y a pas de système pour faire cela tel quel, mais le moyen est de comprendre le fonctionnement de l’égrégore, de l’utiliser et de l’augmenter en puissance.

Toutes les formes de magie utilisent des symboles.

Il existe des symboles qui ont un pouvoir intrinsèque. Cependant en cas d’attaque par des mages noirs avancés, ils savent contourner ou annuler les protections. De même, ils détournent systématiquement les soi disant chocs en retour, sinon bien sûr il n’y aurait pas d’effets de la magie noire.

On vivrait dans le monde des bisounours auquel croient certains, avec un ange gardien à chaque coin de rue.

Un exemple de symbole agissant, dont j’ai été témoin, c’est qu’un couple victime de sorcellerie pour détruire leur mariage, l’alliance de l’homme s’est dématérialisée, et la femme a reçu une charge de séparation qui a été absorbée par son alliance. Cela a blessé le doigt où se trouvait l’alliance, il est devenu bleu puis noir. Mais étrangement, au lieu de détruire le mariage, ce sont les symboles du mariage qui ont été touchés.

Les symboles protecteurs peuvent avoir un effet, mais ils ne font que barrer la route aux attaques, ou amoindrir l’effet.

Il vaut mieux avoir un symbole qui renvoie le mal, sinon c’est sans fin.

Un symbole qui renvoie est le Khamsa. Il s’agit d’une main avec un œil. Les musulmans le nomment parfois main de Fatima, et les israéliens le nomment main de Myriam pour le faire correspondre à des références de leur religion. Cependant il est plus ancien, et peut être interprété comme le nombre 5 , les Marocains disent « je t’envoie 5 dans ton oeil ». Il s’agit de renvoyer le mal et la jalousie sur celui qui l’émane.

L’œil peut être interprété comme la conscience ou l’esprit omniprésent de la divinité qui voit tout.

Dans les cultures méditerranéennes anciennes, il s’agissait de la Déesse, qu’elle se nomme Tanit, ou Vénus.

tanit33

Dans le temps les gens se protégeaient avec les représentations symboliques du sacré et du Divin.

Le symbole de Tanit est proche de la croix Ansée, qui est toujours utlisée par les chétiens orientaux, et qui est liée à Isis.

Actuellement, les intégristes essaient d’empêcher les gens de se protéger du mal, en disant que le Khamsa est satanique, parce qu’il représente la bénédiction d’une déesse et non d’un dieu mâle. Mais ces fanatiques sont possédés par les esprits maléfiques, raison pour laquelle ils essaient de détruire les moyens de protection. La religion est elle-même un rêve symbolique, dicté par un ange ( ?). Mais pourquoi ces anges sont toujours des mâles, cela peut poser question.

Bref, les symboles de Tanit sont ceux de la fertilité et de la bénédiction. Le poisson est un symbole de l’âme, qui se déplace en Dieu, comme le poisson dans la Mer.

C’est aussi un symbole de la fertilité et de la sexualité.

La sexualité mâle pour les anciens hommes était liée au feu et la sexualité féminine à l’eau. Comme le Yin et le Yang du Taoisme. La divinité elle-même est à la fois mâle et femelle.

Tanit-symbo

Le Khamsa était porté par les disciples du maître soufi Sheik Abd El Kader, qui était un soufi de naissance. C’est-à-dire qu’il avait atteint l’illumination dès l’enfance, naturellement, et fait une ascèse mystique Après. C’est une catégorie spéciale de mystiques dans le (vrai) soufisme. Maintenant, les gens ne comprennent plus rien. Ils avaient le Khamsa comme représentant la fille du prophète. La tradition rapporte que c’est à la naissance de Fâtima que la sourate 108 – L’abondance – fait allusion : « Oui, nous t’avons donné l’abondance. / Prie donc ton Seigneur et sacrifie! / Celui qui te hait : voilà celui qui n’aura jamais de postérité. »

Les intégristes qui attaquent sa main et donc elle-même, se mettent donc en position d’être maudis par le Coran !

Les symboles de protection peuvent être travaillés en les chargeant par des rituels avec des prières et des rituels du feu.

Les versets du Coran à utiliser sont ceux qui sont utilisés contre la sorcellerie :

Au nom de Dieu clément et miséricordieux.

Dis : Je mets ma confiance dans le Dieu du matin

Afin qu’il me délivre des maux qui assiègent l’humanité ;

Des influences de la lune couverte de ténèbres ;

Des maléfices de celles qui soufflent sur les nœuds ;

Et des noirs projets que médite l’envieux.

– Celles qui soufflent sur les nœuds désigne les sorcières.

La lune manifeste le plan astral, qui est utilisé par les sorcières pour envoûter et se déplacer dans le monde subtil, pour attaquer les gens. Il n’y a pas que les sorcières, les mâles existent aussi. Ce sont des démons incarnés, mais ils vivent dans le plan astral comme ils veulent.

Au temps du prophète, (qui n’est pas prophète, c’est l’envoyé, il y a de mauvaises traductions en français), ces choses étaient connues, actuellement les gens ne comprennent plus.

Sourate « Les hommes »

Au nom de Dieu clément et miséricordieux.

Dis : Je mets ma confiance dans le Seigneur des hommes,

Roi des hommes ;

Dieu des hommes ;

Afin qu’il me délivre des séductions de Satan,

Qui souffle le mal dans les cœurs ;

Et qu’il me défende contre les entreprises des génies et des méchants.

On peut charger les symboles avec des prières de la religion que l’on préfère, ou par des mantras. On utilise l’égrégore de chaque tradition.

Par exemple, le Notre Père dans le christianisme est une prière d’exorcisme, car il contient les mots « délivre nous du mal ».

Les mots sont aussi des symboles égrégoriques.

Symbol_Tanit