Les archontes gnostiques et l’ufologie fantasmée.

Nagaraja

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Roi Dragon

Il y a actuellement de plus en plus de monde qui s’intéresse aux conceptions gnostiques. La plupart des auteurs se basent en partie sur des interprétations des textes gnostiques retrouvés au 20ème siècle, et sur ce que je nommerais l’imagination de la science fiction ufologique complotiste New Age.

On mélange des concepts dérivés de l’hindouisme, avec les chakras (j’ai travaillé avec des Gurus indiens il y a des années, ils n’ont jamais prononcé le mot « chakra » ni  « kundalini », en réalité ces concepts proviennent plus de la théosophie occidentale dite « luciférienne » que de l’hindouisme réel), on parle d’extras terrestres supposés, « les petits gris » et « les reptiliens », avec une couche d’idées extraite des livres de Castaneda.

Malheureusement si on a des expériences directes des confrontations avec les forces obscures, on ne peut plus s’exprimer, sinon on va être pris dans la cacophonie des mythomanes, qui parlent de ce qu’ils n’ont jamais expérimenté.

C’est peut être le meilleur moyen pour noyer toute information réelle dans une soupe de mensonges et de littérature délirante.

La plupart des récits parlent des enlèvements extra terrestres avec des implantations d’éléments dans le corps d’humains pour les contrôler. En réalité j’ai vu la même chose moi-même, et il ne s’agissait pas d’extraterrestres dans le sens ufologique, mais il y a des groupes de sorciers qui pratiquent des enlèvements du corps astral des gens, (je me demande si ce n’est même pas en réalité le corps étherique), en particulier la nuit, les extrait et leur implante des entités d’origine animale. Ce qui fait qu’ils deviennent des sortes de zombies contrôlables à distance par les sorciers.

Ces choses existent dans différent pays. Pour ma part, j’ai aussi déjà été extrait par un groupe de mages noirs qui ont essayé , mais ils n’ont pas réussi , comme mon corps subtil était blindé par une force spirituelle qu’ils ne pouvaient pas traverser.

J’ai été étonné en parlant avec un prince africain que je connais, qui m’a raconté que les sorciers vaudou qui le protègent, lui avaient proposé une fois de lui implanter un esprit de chat, parce que cet esprit le préviendrait dès qu’il serais attaqué. Il a refusé. Je me suis alors dit, finalement les choses que j’ai vécues sont bien connues dans certains milieux.

Sauf que dans ce cas, il ne s’agissait pas d’agression occulte, mais de technique de contre sorcellerie.

Actuellement il y a un amalgame entre les éléments physiques et ceux qui sont de l’ordre de la réalité spirituelle, qui sont confondus.

La notion de reptiliens extra terrestres, confond visiblement des démons avec des extras terrestres issus d’autres planètes.

Il y a des dragons en tant qu’êtres spirituels et des démons qui n’ont rien à voir avec les dragons.

Les esprits dragons ou Nagas sont des êtres divins dans les traditions orientales, et n’ont rien à voir avec des démons.

Il y a un roi Naga qui a protégé le bouddha Sakyamuni, dans la légende bouddhiste, et lui et les siens sont des êtres protecteurs.

Dans le bouddhisme ésotérique japonais et le shamanisme, on l’appelle Nanda Ryu.

Les éléments vécus que je mentionne sont notés à la fois dans les textes gnostiques, aussi bien que dans les livres de Carlos Castaneda, ce qui montre qu’il s’agi d’experiences qui étaient bien connues des anciens (les pratiques des gnostiques sont issues des écoles des mystères de l’antiquité et celles de Castaneda ont été vécues soit par lui, soit par des sorciers amérindiens qui l’ont enseigné).

Selon le témoignage du prince africain, cela montre les mêmes connaissances dans les traditions africaines.

On est confronté là non à une invasion extra terrestre, mais à la réalité du monde que tous les initiés réels ont découvert, et qu’ignore l’humanité « profane » (qui ne cherche pas à savoir).