Les désinformations modernes sur la sorcellerie

Entre les méfaits de l’inquisition, qui a détruit à la fois les confréries de guérisseurs, ainsi que tous ceux qui ne suivaient pas leur doctrine mensongère (qui est exactement la même que celle de l’église catholique contemporaine), et les fantasmes  des néo romantiques, dans la lignée de Charles Leland, qui a écrit « l’évangile des sorcières », un manifeste qui présente la sorcellerie comme une lutte contre l’oppression des pauvres contre les riches, sur fond de mythologie grecque, et mélangé avec des fantasmes sur la race aryenne et la libération des esclaves (il aurait inventé le terme émancipation), c’est presque normal que la majeure partie de la population ne sache pas quoi en penser.

En plus la littérature anglo saxonne n’utilise pas les mêmes mots pour désigner ce type de réalité, vu qu’en français, « sorcier » ne correspond pas à witch, wizard, ou sorcerer en anglais.

A cela s’ajoute les aberrations répandues par les sectes protestantes évangélistes américaines implantées en Afrique ( dont leur invention de la théorie des « enfants sorciers »), et la confusion qui règne parmi les « ethnologues » matérialistes occidentaux, doublés des spécialistes de la psychologie matérialiste occidentale et bourgeoise, très orientée sur la valorisation et la suprématie de la « pensée » occidentale. ( J’ai vu un texte de soi disant psychanalyste jungien faire une interprétation hyper raciste – et stupide – de la culture japonaise ).

A noter que la théorie quasi criminelle (ou hyper criminelle) de la théorie des enfants sorciers en Afrique, est un sous produit de la culture occidentale protestante américaine, qui est présentée par les faux ethnologues et pseudo psychiatres comme un méfait des traditions animistes africaines.

Sous produit dans le sens ou ce sont des « pasteurs » africains formés par les américains. Ils prolongent le colonialisme en implantant des sectes sur tous les continents pour contrôler l’esprit des populations qu’ils veulent dominer. La secte Moon était financée (comme le Dalai lama) par la CIA pour lutter contre le communisme.

Il y a donc une confusion entre les cultes de la fertilité, dont les divinités existent chez tous les peuples, et la véritable sorcellerie, qui consiste à détruire les gens par des pouvoirs issus du culte et du pacte avec les démons.

Donc pour résumer le satanisme est bien une secte qui se consacre à dominer la société par des pouvoirs occultes acquis par des sacrifices et engagements avec les démons, qui sont des entités qui existent depuis la nuit des temps et sont nommés de différentes façons selon les cultures . Contrairement à ce que l’on fait croire aux occidentaux, la forme la plus dangereuse est celle qui est en occident et non des formes de magies originaires d’Afrique ou d’autres cultures. (Les « poupées vaudou » sont des dagydes, supports inventés en Egypte et en Grèce, et n’existaient pas en Afrique). J’ai lu il y a assez longtemps , un interview d’un chercheur en physique quantique, qui disait que ce qui le gênait dans ses découvertes, c’est que la physique quantique décrivait le principe et validait l’idée des « poupées vaudou ». Effectivement ils ont prouvé le transfert d’informations à la fois à distance entre des particules, et la transmission d’information sans déplacement, ce qui correspond à la télépathie et à la communication par unité.

La France en particulier est un pays qui est truffé de sorciers satanistes, ce qui a été favorisé justement par l’inquisition qui a détruit tout contre pouvoir. La société ne les connaît pas car ils sont spécialistes de l’anonymat, et sont rarement hors la loi, vu que tuer et torturer les gens par sorcellerie et magie noire est autorisé par la loi. La société civile n’ayant aucun moyen de connaître cette réalité. Les victimes n’ont aucun recours et sont également persécutés par la médecine, qui va les considérer comme des malades mentaux, et du coup les éliminer en les mettant sous camisole chimique. Ce qui est une façon non de soigner, mais d’assurer la tranquilité de la société en éliminant le gens qui ne sont pas dans l’image officielle de la nature de la réalité imposée par le consensus social (cela ressemble toujours au modèle de l’inquisition et de ses techniques).

Du coup pour les milliers de gens qui sont victimes, la société est un destructeur comparable avec une société dirigée par des nazis.

Sans compter que la plupart des grosses fortunes ont été construites en utilisant la sorcellerie, comme le dénonce le livre «  la sorcellerie existe bien », de Brigitte Bacheley.

Qui fait suite au livre « la sorcellerie au coeur de la république », de Sylvie Jumel qui essaie de prévenir la population du rôle de la sorcellerie dans la politique française.

Sylvie Jumel, haut fonctionnaire, a exercé les fonctions de magistrat financier à la Cour des comptes, puis elle a rejoint les services du Premier ministre comme chargée de mission. Après s’être spécialisée dans les investissements internationaux au Ministère de l’économie et des finances, elle poursuit sa carrière dans l’Administration. Elle se passionne depuis plusieurs années pour les sujets liés à l’occulte. Ses contacts et ses réseaux au coeur du pouvoir lui ont donné les clés pour écrire ce livre, qui ose, enfin, dire au citoyen ce que beaucoup savent mais taisent.

On est là dans la nature de la réalité, pas  dans la science fiction, ni dans une théorie du complot.

Pas plus que quand Philip K Dick dit qu’il a vécu une vie qui se déroule en même temps, il ne parlait pas de science fiction, mais de son experience.

L’écoulement du temps est une illusion :

Lien l’écoulement du temps est une illusion selon Einstein