Les vaches qui portent un nom produisent plus de lait

Selon une étude anglaise, les vaches  à qui l’on a donné un nom produisent plus de lait.

C’est une reconnaissance de la sensibilité des vaches ?

Cependant on parle encore de rendement donc de fric, à la place de parler de respect des êtres vivants. Je ne dis pas cela pour faire la propagande des végans, qui sont souvent des fanatiques qui attaquent les boucheries.

L’humanité a survécu en se nourrissant, comme les autres animaux , de ce que la nature lui imposait. Les humains sont des animaux, c’est ce que ne comprennent pas certains militants de la protection animale. Les fourmis élèvent des pucerons pour les traire.

Les chasseurs tribaux et les cultures comme les aborigènes australiens, les esquimaux que les « occidentaux » ont obligé à se sédentariser en tuant leurs chiens de traineaux, pour les empêcher de chasser et de vivre de façon autonome, avaient tous conscience de l’esprit des animaux et vivaient en équilibre avec la nature.

Ils savaient qu’ils avaient besoin de manger le corps physique des animaux, et qu’ils devaient remercier les animaux de nourrir leur famille. En plus ils savaient communiquer avec les maîtres esprits des espèces, pour recevoir plus que prendre à la nature.

Les humains sont des animaux, et également comme eux , des esprits incarnés dans la matière. Créer une société technologique, c’est ce que ne voulaient pas faire les aborigènes d’Australie, car ils avaient une sagesse qui leur permettait de rentrer dans les mystères spirituels de la nature, plus important de respecter cet équilibre que de faire le guignol avec des fusées, car ils savaient voyager pour aller sur la lune par leur corps spirituel, pas besoin de détruire la nature avec des fusées.

.