Transition écologique : on ne prête qu’aux riches

Les politiques parlent de transition écologique et de primes pour la concrétiser.

On pousse les gens à acquérir des voitures électriques et à abandonner les diesels.

Voitures électriques = promotion du nucléaire. Cela signifie que l’humanité s’enfonce encore plus dans l’autodestruction.

Les organisations gouvernementales chargées de distribuer des subventions, comme l’agence pour l’amélioration de l’habitat, sont des systèmes qui utilisent les fonds publics pour les redistribuer aux bourgeois. Le système qui donne des primes après les travaux est inutile pour les (vrais) pauvres, qui ne peuvent ni faire de crédit, ni investir pour payer des artisans qui sont hors de prix.

Tous les systèmes de solidarité sont organisés pour redistribuer les fonds publics aux bourgeois.

De même les subventions pour les handicapés ne sont accessibles que pour les handicapés reconnus avoir + de 80% de handicap.

Si vous êtes gravement handicapé et ne pouvez pas vous déplacer, les médecins de ces systèmes vont vous classer avec le moins de handicap possible. Cela dépend aussi de votre milieu social et de l’influence politique de votre famille. Si vous n’en avez pas, vous êtes sans droits.

Ces organismes servent surtout à financer les paies des employés, les postes occupés par des enfants de bourgeois bien planqués et bien pistonnés. Il faudrait qu’Elise Lucet fasse effectuer des recherches pour connaître les salaires et l’origine des employés pour avoir des preuves.

La transition écologique est sans sens, car l’écologie est une aberration.

Cela revient à accepter le système inhumain qui est en place depuis toujours, basé sur des lobbies et des gangs qui passent leur temps à détruire la planète et les âmes des êtres.

D’un point de vue shamanique, il est interdit d’extraire les énergies dites fossiles, parce que la terre est un être vivant. On n’a pas le droit de creuser et d’arracher les matières sous le sol, qui ont mis des millions d’années à se former dans le corps de la terre.

Les sociétés les plus spirituelles étaient celles qui ne développaient pas de technologie, comme les aborigènes d’Australie, ils passaient leur temps en voyages spirituels et à rester en équilibre avec la terre et la nature.

On est dans un monde matérialiste sans spiritualité, possédé par des mauvais esprits qui tirent les ficelles derrière le voile des apparences.

La conscience shamanique authentique est le seul moyen de sauver l’humanité, quand à la nature et la terre, elles sont bien capables d’exister sans les humains.

Demandez aux aborigènes, aux amérindiens, aux Tchouktches comment vivre en respectant le monde et la vie universelle.

 

« Et Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa.

Pentateuque, Genèse,

Les hommes créent les dieux à leur image et à leur façon.

Mletkin, dernier chaman d’Ouelen »

Extrait du livre de Youri Rytkhèou, « La Bible tchouktche ou le dernier chaman d’Ouelen.

peaux-de-phoque34

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Circumarctic- Olga Atsynga