Les origines fantasmées du sapin de Noël

1_1024x1024

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai vu un documentaire qui expliquait l’origine du sapin de noël.

Selon ce documentaire, le sapin de noël a été inventé à Strasbourg. Ils ont retrouvé des documents écrits du 15 ème siècle qui parlait des sapins de noël.

Selon le documentaire, le sapin de noël s’origine entre Strasbourg et la Forêt noire.

Sauf que le sapin n’a rien de chrétien.

En Allemagne, à l’époque des germains, la culture spirituelle était basée sur l’arbre du monde, IRMINSUL.

Les divinités étaient les mêmes que celles des nordiques (et des anglais, les Angles), où seul le nom de l’arbre différait, ainsi que la prononciation du nom des divinités.

YGGDRASIL ou IRMINSUL, c’est la prononciation différente de l’arbre du monde. Il s’agit de la représentation de l’univers, avec ses différents plans ou mondes.

On parle souvent (du moins les politiques) « des racines chrétiennes de la France », sauf que c’est un germain, Clovis qui a christianisé la France, devenant le pays des Francs (germains), après avoir renié le culte de l’arbre du monde pour des ambitions politiques, et l’avoir imposé aux « gaulois ». Qui n’ont semble t’il toujours pas compris qu’on les avait manipulés pour leur faire perdre leurs racines, justement.

On peut extrapoler cette histoire pour expliquer que c’est aussi la cause du réchauffement climatique, parce que si on avait conservé et propagé le culte de l’arbre sacré, on aurait aussi conservé un sens du sacré de la nature, c’est-à-dire des divinités et de l’ordre du monde qui respecte les cycles de l’univers. On aurait aussi un respect pour le féminin sacré à cause de la puissance et l’importance des divinités féminines, la déesse Figg et ses déesses assistantes.

Le christianisme a majeurement contribué à répandre le mépris de la nature et des divinités de la nature. Son désir de détruire les cultes de la fertilité et des déesses, a entrainé la destruction de la nature, des arbes et des animaux.

Il n‘y a pas de nécessité de relier cela à une conception ethnique, car tous les peuples avaient le culte de déesses, qui sont en fait les mêmes archétypes reliés à la nature.

Même les musulmans arabes avaient le culte de la déesse dite Vénus, sous la forme d’une triple déesse, ou une trinité féminine  Allat, Uzza, Manat.

Effectivement, le fait que le jour sacré de l’islam soit le Vendredi, jour de Vénus, ou Friday, jour de Frigga, la Vénus nordique, parle de l’origine du culte, qui a été masqué par le patriarcat. On retrouve ces symboles, sous la forme de l’étoile, (Vénus) et du croissant (lune, symbole de la féminité et de l‘eau, le pouvoir astral et créatif).

Avec tous les mensonges dont on a recouvert le sens de la vie de l’univers, pour des raisons politiques, les gens ont fini par perdre le sens de leur vie, et se sont enfoncés dans des illusions qui les emmènent vers l’autodestruction.