Récupération bourgeoise du mouvement gilets jaunes

Une partie des gilets jaunes s’est faite récupérer par les annonces du gouvernement.

Un certain nombre fait plus partie des nantis que des pauvres. (dont je fait partie)

Les informations des médias relaient des plaintes et des menaces contre le mouvement.

En ce moment de pré fêtes de Noël, c’est : ne participez pas une nouvelle manifestation, les policiers sont fatigués et ont d’autres choses à faire , les commerçants perdent de l’argent et comptent sur les fêtes de Noël .

Ces arguments sont sidérants et infantilisants.

La police et les forces de maintien de l’ordre suivent les ordres du gouvernement. C’est donc à lui qu’ils doivent se plaindre, et non culpabiliser des manifestants pacifistes.

Les commerçants sont des nantis, par rapport aux pauvres, (vrais pauvres), et quand les pauvres sont en train de mourir de faim, ou doivent avoir froid et coucher dehors, aller dans les banques alimentaires ou aux restos du cœur, se faire racketter par une société qui a été construite par des bourgeois pour des bourgeois, en exploitant une partie de la population réduite à l’esclavage, cela ne les gêne pas (ceux qui ne se soumettent pas au système corrompu n’ont aucun droit social). Quand on ne veut pas la justice, on fait la charité.

La plupart des critiques contre Amazon, par exemple, proviennent des commerçants qui sont perdants face à un concurrent. Alors qu’eux même vivaient de passe droits et de monopoles qu’ils utilisaient pour empêcher les pauvres de s’exprimer et de se lancer dans un travail indépendant.

Le commerce est à la base du système capitaliste, destructeur de la démocratie et de l’environnement.

Le type de système d’Amazon, est le résultat du développement technologique, et si  il façonne une forme de monopole, basé sur le numérique, il libère en fournissant des technologies gratuites, des moyens à ceux qui étaient prisonniers des monopoles sociaux antérieurs, de s’exprimer. Même si le côté tentaculaire et monopolisant doit être surveillé et limité, notamment à cause de l’hypocrisie fondamentale des sociétés capitalistes. Dont les prétentions « au progrès de l’humanité » prôné par ces croyances capitalistes,  sont capables de continuer à néantiser les cultures amérindiennes, qui veulent conserver ou retrouver leur mode de vie simple dans la nature.

Quand à la prétention à défendre la démocratie, provenant de  tous bords, elle oublie que la démocratie, concept de la Grèce antique, n’a encore jamais existé. Vue qu’elle signifie pouvoir du peuple, et que le peuple n’a connu que des leaders et des chefs de clans politiques au service des nantis privilégiés, nés eux-mêmes au sein de mafias bien établies dont le pouvoir financier se transmet de génération en génération. En France, sous couvert de prétention démocratique, le pouvoir s’est partagé à la révolution (1789) entre les bourgeois catholiques, et les francs maçons, alliance paradoxale qui se continue actuellement.

-sitting-bull

 

Voyez Mes frères, le printemps est venu ; la terre a reçu l’étreinte du soleil, et nous verrons bientôt les fruits de cet amour ! Chaque graine s’éveille et de même chaque animal prend vie. C’est à ce mystérieux pouvoir que nous devons nous aussi notre existence ; c’est pourquoi nous concédons à nos voisins, même à nos voisins animaux, le même droit qu’à nous d’habiter cette terre.

Pourtant, écoutez-moi, vous tous, nous avons maintenant affaire à une autre race, petite faible quand nos pères l’on rencontrée pour la première fois, mais aujourd’hui grande et arrogante. Assez étrangement, ils ont dans l’idée de cultiver le sol et l’amour de posséder est chez eux une maladie.

Ces gens-là ont établi beaucoup de règles que les riches peuvent briser mais non les pauvres. Ils prélèvent des taxes sur les pauvres et les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent. Ils revendiquent la terre notre mère à tous, pour leur propres usages et ils se barricadent contre leurs voisins ; ils la défigurent avec leurs constructions et leurs ordures.

Cette nation est pareille à un torrent de neige fondue qui sort de son lit et détruit tout sur son passage.

Nous ne pouvons vivre côte à côte.

Quand ils auront coupé le dernier arbre, pollué le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson.

Alors ils s’apercevront que l’argent ne se mange pas.

Tatanka Yotanka – Sitting Bull . Résistant et shamane Lakota Hunkpapa. 1831-1890

La terre est vivante.
Les montagnes parlent.
Les arbres chantent.
Les lacs peuvent penser.
Les cailloux possèdent une âme.
Les pierres ont du pouvoir.

Lame Deer, homme médecine (Wicasa Wakan) Lakota