Désinformation sur l’évolution sociale et spirituelle de l’occident

Je voyais une émission à la télé française sur la sexualité féminine et les tabous sur le « plaisir  sexuel ».

Le débat tournait aussi sur le machisme et l’égoïsme des hommes (mâles humains judéo chrétiens modernes).

Je précise certains éléments vu que moi-même mon épouse n’est pas issue de ces cultures, et que les débats dits « scientifiques » à la télé sont très ethnocentrés et franco- cocoricos, pas forcément transposables dans une autre culture.

Evidemment  la notion d’orgasme était interprétée comme un phénomène biologico mécanique. (ce qui est faux, bien sûr).

La « science » et ses « progrès », travaillent dur, nous dit on, à essayer de percer le mécanisme de l’orgasme. La sexualité féminine et la masturbation féminine auraient fait des progrès grâce à la démocratisation des sex toys. Avant on croyait en France et encore récemment, selon les médecins, que la masturbation rendait sourd et provoquait des maladies sexuelles. On analyse les réactions du cerveau sur un couple en train de faire l’amour avec un IRM, mais cela est secret, on ne peut pas dire où et quand cela a été fait ( ?).

On se croirait dans un film de science fiction inspiré de Philip K. Dick, mais tourné par des néandertaliens alcoolisés (je ne pense pas que les néandertaliens non alcoolisés pourraient arriver à ce niveau de stupidité).

Déjà on ne précise pas que la situation psychologique des gens est le résultat de près de 2000 ans de lavage de cerveau effectué par l’église catholique et l’inquisition (l’inquisition a temporellement eu une existence limitée, mais ses conceptions sont identiques à celles de l’église jusqu’à présent).

Des humains sur la terre, qui ne vivent pas dans un conditionnement judéo chrétien n’ont pas forcément les mêmes blocages.

Sur la société occidentale actuelle, on peut dire qu’elle a énormément régressé par rapport à la société gauloise.

J’avais déjà écris un article sur « pourquoi on ne peut pas parler des gaulois en France ? ». Depuis j’ai eu la réponse, il s’agit d’une manipulation politique qui date de Mitterrand, où l’on a décidé de construire le concept de « civilisation celte » afin de préparer le terrain pour orienter les gens vers un concept de « civilisation européenne ».

C’est un archéologue qui expliquait ce fait.

En ce qui concerne la parité et le statut de la femme, les gaulois étaient un peuple des plus avancés. Max Théon disait au 19ème siècle qu’on reconnaît le niveau d’évolution d’une société à la place qu’elle donne à la femme.

Moi même je n’analyse pas les gaulois avec les mêmes critères que ce qu’on lit un peu partout.

Les gaulois étaient les habitants de ce qu’on nomme la France (à peu près) et étaient le mélange de celtes et d’autres peuples qui les précédaient dont on n’a aucune information.

Avant les celtes gaulois, il y avait une culture, et donc mon point de vue est que les gaulois sont un mélange de celtes et d’autres peuples qui étaient là avant.

Ce qu’on sait des gaulois a été faussé par l’invasion romaine et par les francs, qui ont christianisé la gaule.

Le peu qu’on sait des gaulois, c’est que c’était un peuple plus féminin.

Ce que la société romaine a réduit, les romains étaient des membres d’une culture très martienne et militarisée. Pariarcale.

Les gaulois étaient des intuitifs, ils voyaient des divinités dans les arbres (c’est-à-dire qu’ils voyaient le monde invisible).

Ils étaient des paysans qui pratiquaient la culture et l’élevage.

Les femmes étaient égales aux hommes, et la société suivait un système matrilinéaire.

C’est-à-dire que la terre, la maison, appartenait aux lignages féminins.

Il y a des sociétés matriarcales, mais comme l’a montré un documentaire sur les zapotèques, on retrouve le déséquilibre entre les sexes inversés, la domination des hommes par les femmes.

Il semble que chez les gaulois, la sexualité était très libre.

Les hommes comme les femmes avaient des relations amoureuses et sexuelles libres. Ils pratiquaient le mariage à l’essai.

Si ils ne voulaient pas fixer les choses, ils se séparaient.

Il y avait donc à la fois la liberté, le respect mutuel, et le sens de l’engagement volontaire en couple.

Les gaulois se teignaient les cheveux (y compris les hommes) et on dit qu’ils ont inventé le savon. Mais ce genre d’information est souvent douteuse, comme si on ne connaît pas des peuples qui vivaient à d’autres bout du monde.

Les sumériens (aussi à l’origine de l’astrologie, de l’astronomie, les récits bibliques semblent des transpositions hébreues des mythes sumériens…) utilisaient le savon pour soigner la peau. De même les égyptiens, les gaulois et les germains. C’est ensuite que les romains l’on aussi utilisé, c’est peut être pour cela que l’on croit que les gaulois l’on inventé ? Les romains l’ayant trouvé chez les gaulois.

Pour revenir au bon vieux temps, je vous conseille le savon d’Alep, qui date de 3000 ans, et qui soigne la peau et le cuir chevelu.

Le savon de Marseille est son successeur français, Marseille était un bastion grec (commerce) en Gaule. Il est très utile de supprimer les autres produits nettoyants qui polluent votre corps et la nature.

De même, il est inutile de polluer la nature avec des produits qui peuvent être tous remplacés par des carbonates, sésquicarbonate de sodium et percarbonate.  A la place de la lessive et de tout produit de nettoyage.

Ma femme a trouvé que ces produits industriels qui coûtent cher, sont moins efficaces, et polluent tout.

La vie saine (et simple, auto suffisante, comme les gaulois de la campagne) est bien meilleure avec le boycott des produits industriels, ce qu’ils essaieront de vous cacher pour vous vendre des milliers de produits nocifs coûteux et fatals pour l’environnement (aussi bien que pour l’intelligence et la santé). A préciser qu’il est inutile de mélanger de la lessive avec comme le font croire les industriels, cela marche mieux sans aucune lessive.

Pour revenir à la femme gauloise, elle portait aussi des pantalons. Cela a longtemps été interdit dans la société patriarcale.

Les femmes étaient de guerrières comme les hommes, et elles étaient chefs de tribus aussi bien que les hommes.

Les hommes comme les femmes aimaient les bijoux, en or vu qu’il y en avait beaucoup dans les rivières.

Les gaulois avaient des tendances anarchistes et se groupaient en fédérations. Ils avaient du mal à s’organiser, selon les étrangers, mais cela dénote une maturité individuelle qui rechigne à construire des systèmes politiques hiérarchisés (on en voit les dégâts à présent). Ils avaient en quelque sorte trop d’avance sur le reste du monde pour que maintenant seulement les peuples commencent à comprendre qu’il n’y a pas besoin de chefs, et que femmes et hommes sont de même valeur, dans tous les domaines.

La société actuelle ne parle jamais de ces faits, parce que cela ferait prendre conscience qu’elle a régressé et qu’on a menti depuis des siècles, par l’instauration du système « christiano patriarcalo industriel ».

La raison est que la vie proche de la nature et le respect des arbres des gaulois, interdit l’expansion de l’économie dévastatrice et inhumaine.

« Le monde n’est pas une marchandise » .

Les divinités ou esprits de la nature sont dignes de respect, pour rester en équilibre avec le monde réel. Les gaulois savaient que le monde est constitué de dimensions différentes, un univers que la physique quantique ne commence que maintenant à redécouvrir.

Ils savaient que certaines personnes entrent dans d’autres dimensions et communiquent avec des êtres d’autres dimensions.

Comme les aborigènes australiens, ils pouvaient sentir ce qui se passe à distance quand cela touchait des personnes de leur famille. Il reste les expressions en français, comme « c’est mon petit doigt qui me l’a dit », quand quelqu’un sait quelque chose sans éléments physiques( la technologie des téléphones détruit encore plus les capacités télépathiques du corps astral).

Chez les aborigènes, chaque doigt représente un membre de sa famille, et quand il a mal dans tel doigt, il sait qu’il arrive quelque chose à son parent. Chez les japonais aussi, chaque doigt correspond à un membre de la famille.

Cela se réfère aux capacités paranormales ordinaires d’un peuple qui vit proche de la nature et dont les fonctions des corps subtils n’ont pas été anesthésiées par un mode de vie artificiel.

« Je touche du bois », pour empêcher des sorts (une mauvaise influence spirituelle), est une autre expression qui reste dans le langage moderne, et qui vient du sacré des arbres.

Il y a aussi des expressions comme « si ton oreille droite siffle , c’est qu’on dit du mal de toi ». En réalité, l’oreille astrale (du corps astral) entend à distance. Moi-même j’entends les forces maléfiques avec mon oreille droite et les forces bénéfiques avec l’oreille gauche. C’est la raison pour laquelle j’ai retrouvé le sens d’un certain nombre choses « gauloises ».

La communication à distance est naturelle, c’est une fonction des corps subtils de l’humain , et non une chose diabolique comme le font croire l’église catholique, les protestants, les musulmans sunnites, et d’autres. L’être humain est fait pour se sentir en unité avec la nature et respecter grâce à cette spiritualité naturelle, le monde. Il n’est pas séparé de tout ce qui existe. Il faut garder conscience qu’il y a toujours un aspect positif et négatif dans les éléments de la nature, pas seulement le positif. Sinon on est dans le fantasme, pas dans la spiritualité, qui est perception du réel. Pour en revenir à la sexualité, elle est en rapport avec la spiritualité et l’identité des êtres, une activité énergétique, qui est facilement incomprise si elle est réduite à la mécanique. La biologie elle-même a un aspect cosmique qui n’ a rien à voir avec de la mécanique, ignorée par une société qui vit dans un mensonge ontologique permanent.

Je ne dis pas cela pour idéaliser les gaulois, mais il y a une démarche indispensable pour retrouver les archétypes humains pour pouvoir vivre collectivement en harmonie avec la nature, physiquement et spirituellement.

..

Sanglier gaulois