Saint Cyprien d’Antioche

Saint patron des magiciens et des Guérisseurs.

cipriano

Il a un statut élevé dans les cultes afro américains de la macumba et de l’Umbanda. La raison en est que Cyprien d’Antioche est un personnage issu de la magie portugaise et espagnole. Comme l’Amérique du sud et le Brésil ont été colonisés, les formes de magies populaires portugaises et espagnoles se sont exportées. Là elles ont plus ou moins fusionné avec des traditions afro-américaines.

Il faut comprendre sa position qui va au-delà des considérations religieuses pour entrer dans le rôle de préservation des racines ancestrales, que ce soit pour les descendants de portugais, espagnols et africains qui vivaient en Amérique.

Dans l’ancienne Macumba, il est en rapport avec la lignée des ancêtres africains (lignée d’âmes). Dans ce cas il a un rôle de psychopompe et le rôle de relier la personne avec ses ancêtres décédés pour communiquer avec eux, ou rétablir la lignée de l’ancestralité brisée.

Il a peu de relation avec l’église catholique dans le sens historique. Bien qu’il soit présenté dans une légende issue du milieu des magiciens portugais, imprégné par le catholicisme, il n’est pas reconnu par l’église catholique.

Dans les traditions populaires il est considéré comme un évêque. Il existe plusieurs versions de la légende. La légende raconte que Cyprien était un sorcier qui avait fait un pacte avec le diable. Un homme lui a demandé d’envoûter une jeune fille qu’il convoitait. Suite à cela, c’est Cyprien qui est devenu amoureux de la jeune femme.

Mais ses sortilèges ayant été impuissants à la contraindre, il se serait lui-même converti au christianisme auquel la jeune femme était elle même convertie. La légende christianisée rapporte que Cyprien est devenu évêque, et Justine, la jeune femme, aurait fondé un ordre religieux de nonnes. Une autre version qui est moins christianisée, est que Cyprien était un prêtre pré- chrétien, peut être du Dieu Appollon, et qu’il avait étudié les traditions magiques de son époque, et travaillait comme guérisseur. Comme les chrétiens considèrent toutes les divinités des autres religions comme des démons, cela explique qu’il soit présenté comme ayant fait un pacte avec le diable.

Cependant d’anciens textes le présentent comme travaillant avec des forces spirituelles et ne mentionnent pas de diable. Tous les magiciens et occultistes, guérisseurs ayant été diabolisés par l’inquisition.

Saint Cyprien d’Antioche est un personnage qui est concerné par l’aspect ésotérique et occulte de la spiritualité, et qui est réputé le meilleur en protection occulte, pouvoir de briser les sorts et les magies noires. Il est un guide qui enseigne la connaissance cachée plutôt qu’un simple saint. Sa fête est le 26 septembre, son jour le samedi, (saturne est protecteur anti maléfices).

La couleur de Saint Cyprien Antioche est le pourpre. Pour les bougies, le pourpre, le rouge et le noir. Les plantes, l’acacia, la myrrhe, le romarin, le copal, l’absinthe.

Il est réputé pour donner des informations en rêve.

Il ne faut pas le confondre avec saint Cyprien de Carthage, qui, lui, est un pilier de l’église catholique. On lui doit la parole  » hors de l’église, point de salut ! »

 

 

Laisser un commentaire