Réflexions sur les violences policières incroyables contre la population

Au début du mouvement des Gilets jaunes, j’avais commencé à écrire un article du type « attention  de ne pas vous faire infilter par des « groupuscules organisés ».
Mais en observant longtemps les images (comme l’a fait aussi un sociologue), on comprend que les violences sont systématiquement provoquées par les forces de l’ordre, qui deviennent donc « les forces du désordre ».

Ils ont même décidé de changer de stratégie, à cause de la violence qu’ils déclenchaient en retour.

Le gazage de gens pacifiques, systématique, est ce qui a donné une image de guerre civile aux étrangers, car les médias français montraient en boucle des images du gazage, les rues pleines de fumée créant une ambiance guerre.

Ensuite la mauvaise fois médiatique  accusait les manifestants agressés de donner une mauvaise image de la France aux touristes !

Comble de dérapage, le gouvernement a sorti des chars d’assaut peints en bleu contre une peuple qui veut s’exprimer.

La violence verbale et physique contre des manifestants pacifiques , de la part d’un gouvernement incapable de remettre en question un système de privilèges et d’injustice sociale organisé pour protéger des financiers égoistes, voire mafieux, ne peut que susciter une colère grandissante et mener vers une guerre civile, dont les responsables véritables sont les tenants du pouvoir, et non pas ceux qui essaient de protéger des femmes et des personnes agées contre une violence aveugle. Une jeune femme a prit un coup de tête par un officier de police décoré de la légion d’honneur !  On pourrait renommer ce titre en légion d’horreur, peut être ?

..

Ici un autre témoignage, d’un ado défiguré par la police, attention c’est dur à voir :

On peut le dire, ceci est inadmissible et impossible à justifier. On est bien dans un état fasciste.

Quelle que soit la cause, on voit une dizaine de policiers s’acharner sur un adolescent,  police prise en flagrant délit de lynchage en bande organisée .

Digne du Ku klux Klan.