Les saints dévalorisés.

Il y a des saints dévalorisés. On peut dire que selon la religion dominante, et les valeurs dominantes, ils sont inférieurs.

En réalité ils sont supérieurs en termes de valeurs de modestie et d’authenticité, des choses qui ne sont plus en valeur dans les sociétés modernes.

Je vais juste en citer quelques uns que je connais, et que j’apprécie :

La vierge de Guadalupe, est la vierge des indiens. Elle est basanée, de couleur mexicaine, et indienne. Elle a un goût épicé. On la nomme aussi Tonantzin, ce qui est le nom de la déesse de la fertilité mexicaine. Elle est plus « sexy » que la vierge Marie conventionnelle judéo chrétienne. Elle est moins raciste et plus généreuse. Elle n’est pas du côté des dominants colonialistes, et c’est pour cela qu’on l’aime.

Saint Christophe tête de chien. Il est sûrement la forme originelle de saint Christophe, mais on a enlevé le fait qu’il a une tête de chien. Il est le gardien des voyageurs, ce qui est la matérialisation du fait qu’il était, dans plusieurs cultures, le guide des âmes dans l’au-delà.

On en a fait un être spirituel, avec une mythologie très dévalorisée, puisqu’il était au départ le dieu Anubis Psychopompe.

Il guidait les âmes des morts dans l’au-delà, jusque dans le monde des âmes immortelles. Le chacal Anubis devient le chien infernal dans la culture musulmane, et rien dans la culture chrétienne. Heureusement les chrétiens orthodoxes ont conservé la mémoire de son origine (avec sa tête de chien) et donc de son rôle.

On retrouve son rôle de loup et de chien dans la culture japonaise « Inugami », à la fois divinité vengeresse, et messager des Kamis célestes dans le Manga Inugami.

Dans de nombreuses cultures, le passage dans l’au delà après la mort, se passe non pas par une ascension verticale, mais par le franchissement d’une rivière.

On retrouve cela dans la culture grecque, la culture japonaise…

La rivière étant une métaphore du franchissement par l’âme de la frontière entre la vie physique et la vie spirituelle. Comme cela n’a pas été compris, les catholiques ont reproduit cette conception en racontant l’histoire où Saint Christophe est un géant qui faisait traverser une rivière physique aux gens. Il fait traverser à un enfant très lourd, qui s’avéra être l’enfant Christ, qui portait les péchés que Saint Christophe devait dissoudre par son effort de porter l’enfant sur l’autre rive. Le chien est connu comme un esprit guide psychopompe dans de nombreuses cultures. Les musulmans en fond un être lié au diable parce qu’il est lié à la mort, et la peur de la mort a fait qu’ils l’ont diabolisé à tord.(il existe cependant des esprits de chiens démons, mais ce ne sont pas des chiens normaux. Les chiens démons que j’ai vu une fois ressemblent à des grands dogues allemands, mais ce sont des esprits maléfiques).

Cela vient de la confusion entre la mort et le diable. Le monde des démons est un monde « inférieur », et dans l’antiquité on situait en occident le monde des morts « en bas », sous terre, ce qui ne signifie pas le monde des démons. Le terme « enfer » désignait le monde sous terre, et le monde des morts , sans connotation diabolique ou maléfique. Dans les cultures anciennes on pensait qu’après la mort il y aurait un jugement, et c’est après le jugement des âmes qu’il y en a qui iraient dans un monde maléfique, ou un endroit favorable, ou se reincarneraient, renaitraient dans une forme humaine ou animale sur la terre. La renaissance pouvant se faire dans un autre monde, qui n’est pas forcément dans le monde matériel, dans ce cas cela ne peut pas être nommé « réincarnation ».

La Géhenne

On a confondu le monde des morts avec un enfer qui était en réalité un endroit « dépotoir malodorant »en Israel,  qui n’avait rien à voir avec le monde des morts, et

qui est devenu le lieu de punition inventé par les religieux :

Le Guei Hinnom (héb. גיא הנום Vallée de Hinnom, ou גיא בן הנום Guei ben Hinnom, Vallée des Fils de Hinnom, rendu en grec par Γέεννα / Géenna) est une vallée étroite et profonde située au sud et au sud-Ouest de Jérusalem, correspondant au Wadi er-Rababi. Elle passe à l’ouest de l’actuelle Vieille Ville puis au sud du mont Sion et débouche dans la vallée du Cédron.

La vallée est associée de longue date à des cultes idolâtres, dont l’un inclut la pratique d’infanticides rituels dans le feu. Convertie ensuite en dépotoir dont la pestilence émane à des lieues à la ronde, la Géhenne acquiert dans la littérature juive ultérieure, tant apocalyptique que rabbinique et chrétienne, une dimension métaphorique, devenant un lieu de terribles souffrances, puis de demeure après la mort pour les pécheurs. Elle fut également réputée pour être le lieu de réclusion des lépreux et pestiférés. Toutefois, alors qu’elle n’est qu’un lieu de passage, voire la dénomination d’un processus de purification des âmes dans la pensée juive, elle se confond, sous l’influence de la pensée grecque, avec l’Enfer dans la pensée chrétienne, puis musulmane, le Jahannam du Coran n’ayant plus aucune parenté avec le Wadi er-Rababi.

Comme les peuples juifs pratiquaient à cet endroit, semble t’il, des sacrifices d’enfants en les jetants dans le feu, on a associé sans raisons, le monde des morts avec un endroit effrayant avec du feu et de la souffrrance. Il n’y a pas de raison d’associer la mort avec du feu, qui est dans l’occulte, purificateur et non maléfique. De même le souffre, est un élément qui est utilisé par les guérisseurs pour faire fuir les démons, et donc les croyances qui le font l’associer avec l’enfer, punition des âmes est une croyance anti spirituelle.

Jésus Malverde, un saint vénéré par le peuple Mexicain, qui est l’archétype du justicier, face à la misère du peuple. Il vole les riches pour donner aux pauvres. Il est persécuté et tué par les mafias capitalistes, qui le considèrent comme un criminel. C’est mal de défendre le peuple, les pauvres, les femmes violées, et de redistribuer les richesses.

La tentative de récupération de son image par les trafiquants de drogue, ne change rien à sa nature. Zorro et Robin des bois sont ses incarnations, et en tant qu’archétype de la justice il existera toujours. Zorro est une imitation bourgeoise de Jésus Malverde. Peu crédible. Jésus Malverde existe réellement dans le monde subtil, pas Zorro.

Sainte Marie d’Egypte. Elle fait partie des saintes qui étaient des prostituées, avant de devenir des ermites, et de se transformer en guide spirituel. La dévalorisation de la sexualité et l’hyper valorisation de la virginité féminine, deviennent une névrose obsessionnelle qui pollue le christianisme institutionnel. Il a entraîné le fait que les communautés d’hommes et de femmes deviennent des foyers de névrosés dont certains basculent peut être dans la perversion. La perversion est l’expression d’une pulsion naturelle dans une direction détournée de la façon dont elle aurait dû s’exprimer… Je n’en dirai pas plus sinon je serais passible de poursuites judiciaires.

On dévalorise aussi le milieu social modeste, la race, bien que les races n’existent pas au niveau génétique, l’espèce, les animaux ne peuvent devenir des saints… j’en connais pourtant plusieurs qui sont des saints et des héros, bien qu’animaux…

Il n’y a pas de différences entre les âmes, mais tous les humains ne possèdent pas une âme humaine, il y a des démons dans des corps humains, etc…

 

100729588  Le vrai saint Christophe

 

.