Déclaration de guerre des amérindiens (surtout Lakotas ) contre les shamans en plastique ( néo shamans new age)


O Harai No Kotoba prière Shinto traditionnelle

Moi même pratiquant depuis longtemps des traditions shinto et de shamanisme préhistorique de diverses origines, je suis dégoûté depuis toujours du  charlatanisme et du pillage culturel dénué de toute humanité et de tout respect, sans compter de la stupidité des shamans en plastique.(un terme très juste utilisé par les Lakotas).Moi même je suis un celte gaulois victime de discrimination et sous colonialisme gréco romain, des cultures non animistes avec lesquelles je n’ai jamais eu aucune affinité. Mon épouse est issue d’une très ancienne culture asiatique et pourvue  , comme moi, d’un esprit ancien, aussi réfractaire à l’esprit artificiel actuel que moi même. Nous faisons vivre ou survivre l’esprit des anciens, entourés des forces démoniaques partout présentes.

Déclaration de guerre contre les exploiteurs de la spiritualité Lakota, Dakota & Nakota :

# Attendu que nous sommes les initiateurs et convocateurs de forums en cours sur la compréhension des abus et de l’ exploitation de la spiritualité lakota,
# Attendu que nous représentons des chefs traditionnels spirituels reconnus, des ancêtres traditionnels, et des avocats profondément enracinés dans le peuple lakota.
# Attendu que depuis trop longtemps nous avons souffert de l’ indignité indescriptible de voir nos plus précieuses cérémonies sioux et pratiques spirituelles désacralisées, moquées , humiliées par des non-indiens de type psychologique WANNABE, des maquignons , des cultistes, des profiteurs commerciaux et des shamans new-age auto-proclamés.
# Attendu qu ‘avec horreur et outrage nous voyons cette abominable expropriation de nos traditions sacrées lakota qui a atteint des proportions épidermiques dans les milieux urbains de notre pays.
# Attendu que notre précieuse PIPE sacrée a été désacralisée au travers de ventes de pipe en pierre sur des marchés aux puces , de « pow wows  » et de magasins new-age.
# Attendu que des corporations pseudo-religieuses ont été créées en échange d’argent dans le but de diffuser par des programmes, les pratiques de la sweat-lodge (loge à sudation: inipi) ou de la quête de la vision (hanbleceya ).
# Attendu que des danses du soleil (sun-dance: anpetu wi wacipi) pour non-indiens ont été conduites par des charlatans et des chefs de cultes qui font la promotion d’abominables et obscènes imitations de nos rites sacrés de sundance lakota.
# Attendu que des non-indiens se sont organisés en imitation de soi-disantes tribus, s’attribuant eux mêmes des noms indiens pour faciliter l’expropriation et l’exploitatation de nos traditions sacrées lakota.
# Attendu que des disciplines académiques ont surgi dans les lycées et universités (collège en anglais n’a pas le mêmes sens qu’en français et veut dire lycée) pour institutionnaliser des pratiques sacrilèges par des étudiants et leurs instructeurs sous le couvert de programmes éducatifs sur le shamanisme.
# Attendu que des charlatans non indiens et des « WANNABE » vendent des livres qui font la promotion de la colonisation systématique de notre spiritualité lakota.
# Attendu que la télévision et l’industrie cinématographique continuent de saturer les médias avec des représentations vulgaires, sensationalistes, grossièrement déformées de la spiritualité et de la culture lakota qui renforcent un stéréotype public négatif des indiens et qui nuit gravement à l’auto-estime de nos propres enfants.
# Attendu que des individus et des groupes impliqués dans le mouvement « NEW AGE », le « mouvement des humains » , les cultes néo-paganistes, les ateliers de shamanisme ont tous exploité les traditions spirituelles du peuple lakota en imitant nos pratiques cérmonielles et en mélangeant ces imitations rituelles avec des pratiques occultes non-indiennes dans une pseudo religion offensive et nocive mais apparemment bonhomme.
# Attendu que le positionnement publique absurde de ces scandaleuses classifications de ces charlatans pseudo-indiens, « WANNABE », profiteurs commerciaux , cultistes et shamanes new-age sont un obstacle momentané à l’effort du peuple lakota pour obtenir une perception publique correcte de leurs besoins politiques légaux et spirituels.
# Attendu que cette exploitation exponentielle des traditions spirituelles lakota requiert que nous mettions en place une action immédiate pour défendre notre spiritualité lakota la plus précieuse, contre sa désacralisation , sa contamination et les abus divers.

En conséquence de quoi nous avons décidé des points suivants :
1. Nous déclarons par ce moyen et dorénavant la guerre à toute personne qui persiste à exploiter, abuser et donner une mauvaise représentation des traditions sacrées et pratiques spirituelles des peuples lakota nakota et dakota.
2. Nous appelons tous nos frères dakota, nakota et lakota des réserves , des communautés traditionnelles, des Etats-unis et du Canada de s’opposer activement et à voix haute et de se charger d’alarmer contre la destruction systématique de nos traditions sacrées.
3. Nous incitons notre peuple à se coordonner entre membres de tribus dans les zones urbaines pour identifier les instances dans lesquelles nos pratiques spirituelles subissent des abus puis de résister à ces abus par tous les moyens possibles en utilisant toutes les tactiques nécessaires et efficaces comme par exemple: manifestations, boycotts , conférences de presse et actes d’interventions directes.
4. Nous incitons spécialement le peuple lakota dakota nakota à mettre en place des actions de prévention afin d’empêcher notre propre peuple de contribuer à ceci et de les empêcher d’abuser de nos pratiques spirituelles et cérémonies sacrées par des profanes; car , nous le savons tous , hélas certains des membres de notre peuple prostituent nos voies spirituelles à des fins égoïstes sans aucun souci du bien-être de leur peuple en tant qu’entité.
5. Nous affirmons une position de tolérance zéro contre tout « shaman homme blanc »qui prétend détenir une autorisation venant de notre communaué pour se justifier de l’expropriation de nos voies spirituelles par des non-indiens. tous ces soi-disants « hommes-medecine en plastique » de pacotille sont des ennemis des peuple lakota dakota et nakota.
6. Nous incitons le peuple traditionnel , les chefs tribaux, les conseils des gouvernements de toutes les autres nations indiennes à se joindre à nous immédiatement pour exiger la fin de cette exploitation rampante de nos traditions sacrées indiennes respectives en dénonçant systématiquement tous les abus car ce ne sont pas les peuples lakota dakota et nakota seuls dont les pratiques religieuses sont systématiquent violées par les non-indiens.
7. Nous incitons tous nos frères indiens à agir de façon décisive et ferme dans notre campagne actuelle contre la destruction de nos traditions sacrées en gardant à l’esprit notre plus grand devoir en tant que peuple indien: préserver la pureté de nos précieuses traditions pour les générations futures afin que nos enfants et les enfants de nos enfants puissent survivre et prospérer dans les manières sacrées mises en place pour nos peuples respectifs par notre créateur.

Rédacteurs :

Wilmer Stampede Mesteth, (Oglala Lakota), chef spirituel traditionnel & enseignant de la Culture lakota au lycée Oglala Lakota à Pine Ridge dans le sud Dakota

Darrell Standing Elk (Sicangu Lakota), Président du Centre pour la spiritualité à San Fancisco en Californie & à Pine Ridge dans le sud Dakota

Phyllis Swift Hawk, (Kul Wicasa Lakota), Tiospaye (la famille élargie) Wounspe Waokiye, Wanblee (aigle) , sud Dakota

Origine de cette déclaration : http://puffin.creighton.edu/lakota/war.html