Chats noirs et superstition

On voit qu’il existe des statistiques qui diraient que les chats noirs sont moins adoptés, à cause de la peur « sociologique », historique, croyant que les chats noirs sont liés au diable.

En réalité, la couleur associée aux qualités ou défauts, ou plus neutre, caractéristiques, des chats sont , du point de vue de l ‘occultisme, celles attribuées aux couleurs. Il s’agit de couleurs symboliques qui depuis longtemps sont issues du lien entre les couleurs et les planètes.

Le noir lié à saturne, a un rôle protecteur. Aussi les chats noirs ont la réputation de protéger leur « propriétaire « contre des attaques occultes, bien que tous les chats ont cette capacité. L’association de la couleur noire aux démons  a certainement été développée au Moyen Age, à cause de l’influence de l’église catholique et des superstitions  répandues dans la population par l’inquisition.

Ces influences ont dû aussi influencer les groupes de magie noire, car j’ai vu que des gens de cette catégorie croient encore que le noir est lié au diable. Ils sacrifient des poules noires, par exemple. Je pense que l’église du Moyen âge a fait écrire par des moines des livres soi disant de sorcellerie pour faire croire à l’existence du diable et répandre la vision du monde de l’inquisition dans la population analphabète. Ils interdisaient que la population possède la bible, craignant qu’elle en profite pour apprendre à lire. Ceci explique pourquoi les livres du Moyen âge portent des noms de papes, et aussi qu’ils ne contiennent aucune information magique réelle. La magie était pratiquée seulement par les papes et les moines, les seuls qui savaient lire.

Il y avait forcément des branches de pratique maléfique à côté de cela, qui ont sûrement développé des égrégores extrèmement dangereux, et qui sont toujours très actifs, surtout en France. La présence de l’inquisition a empêché le maintien des guérisseurs et claivoyants qui pouvaient freiner la progression de la sorcellerie destructrice.

Les chats ont tout le temps été victimes de méchanceté au cours de l’histoire.

Ils gênent les forces maléfiques et protègent jusqu’à un certain point contre des forces nocives.