Lovecraft

5736_Kopia 34-DZIK_TB-(51)

A une époque de sa vie, Lovecraft était un écrivain raciste, et l’on trouve des paroles de cet auteur qui sont le reflet du racisme intellectuel blanc américain de son époque. Pour nous il avait cependant une personnalité et des visions qui sont proches du vaudou et du tantra, des traditions qu’il méprisait par ignorance et arrogance raciale de son époque. Il a cependant évolué et est devenu socialiste (idée que tous les humains sont égaux). Nous publions des extraits de son oeuvre fantastique qui touche à une vision quasi médiumnique des plans astraux. A noter que Lovecraft avait épousé Sonia Haft Greene Davis, d’origine juive Ukrainienne en 1924. Ceci pour les gens racistes qui se réfèrent à Lovecraft comme modèle ou référent déculpabilisateur.

« Il est regrettable que la majeure partie de l’humanité soit trop limitée dans sa vision mentale pour peser avec patience et intelligence ces phénomènes isolés, vus et ressentis seulement par quelques- uns psychologiquement sensibles, qui se trouvent en dehors de son expérience commune. Les hommes à l’intelligence plus large savent qu’il n’y a pas de distinction nette entre le réel et l’irréel, que toutes les choses apparaissent comme elles le font seulement en vertu du support physique et mental délicat de l’individu par lequel nous sommes rendu conscient d’elles, mais le matérialisme prosaïque de la majorité condamne comme  folie les visions supra conscientes qui pénètrent le voile commun de l’empirisme évident ».

  1. P. Lovecraft, « Le Tombeau »