Festin nu de William Burroughs

Le festin nu est paru après avoir été remanié par les amis de Burroughs, car écrit en cut up. Il a été sensuré quand il est paru aux USA, et a ouvert la voie à la liberté d’expression aux ETATS UNIS.

William Burroughs a dit : on n’est pas un génie, on peut être possédé par le génie. Il identifiait le génie  au Nagual à la façon définie par Carlos Castaneda.

Le terme possession est utilisé par Burroughs dans différents sens. Il a dit être concerné par la possession, en ce qui concerne la créativité et l’art, il signifie inspiration par fusion avec le pouvoir mystère.

Burroughs a également été confronté  au côté sombre de la possession par une entité diabolique, il a cherché à la combattre par tous les moyens. Il a à un moment été consulter un Chaman amérindien.

La lutte contre la possession est également celle qu’il a mené contre ce qu’il perçevait comme le système de contrôle, soit le mal dans le sens gnostique. Je précise que le terme « gnostique » dans ce Blog est employé dans un sens totalement différent que dans la magie du chaos, car Burroughs a adhéré à l’ordre des illuminates of Thanatheros .

—-                                                                                                                   ——-

Déjà, le nom de l’organisation me fais penser aux thèmes utilisés par Freud, comme je considère que ses concepts ne sont rien d’autre que de l’arnaque (une arnaque funeste) le nom me parait futile. Ensuite, l’anarchisme conceptuel, implique un refus de toute organisation, et donc créer une organisation anarchiste m’a toujours paru absurde. De plus des magiciens doivent avoir plus de conscience et de lucidité que toute autre personne, une telle immaturité parait affligeante. Je ne pense pas que leur conceptions correspondent à la complexité de la vision du monde de Burroughs, mais il avait sûrement besoin d’un soutien, et de faire partie d’un égregore à cette époque. Je comprend qu’ils avaient besoin de modifier l’image de dislocation laissée par les échecs des ordres comme la Golden Dawn etc…

Mais au niveau des perceptions, je suis d’accord avec les remarques de Jason Miller sur la magie du chaos, les esprits, divinités sont des êtres bien réels que l’on peut voir, et pas des concepts métaphysiques. Si l’on n’en tiens pas compte, les conséquences arrivent. Par exemple, pour la magie runique, les divinités nordiques sont directement impliquées, et j’ai eu beaucoup d’expériences avec Freya et Frigga, je ne pourrais jamais suivre le système de chaos magic qui ignore les divinités réelles.

Ceci est confirmé par le wikipedia américain : Jason Miller a affirmé que l’occultisme contemporain est entré dans une phase « post-chaos », au cours de laquelle les magiciens du chaos s’initient de plus en plus à de « très anciennes traditions de lignage », en partie déclenchés par la prise de conscience que « les dieux et les esprits imaginaires ou les personnages fictifs ne semblent pas avoir le même effet que les traditionnels « .  Hine a parlé de sa désillusion quant à l’idée que toute magie « peut être formulée en termes de » techniques « et que les fondements théoriques ou le contexte historico-culturel » importent peu.

Les adeptes de la Chaos Magic me semblent (en général, on ne peut jamais faire de généralités) trop dépendants de la société occidentale pour entrer dans une réelle conscience animiste, qui est la base de la conscience dite « magique », même si le terme « animisme » est encore une construction de la « société occidentale ».

——————————————————