Kachina Magpie, allié chamanique

 

il_794xN.1393873677_ldkw

Kachina Magpie Hopi Zuni

La pie est un allié intrépide. Comme le loup, l’aigle et la buse sont mes amis shamaniques.


images

Comme on sait, les australiens ont détruit la culture des aborigènes (génocide), et tuent les chats errants. Ils ont peur des pies chaque année, parait il.

Le shamanisme est un combat pour la survie. Le shaman est obligé de se battre contre les démons. Parce qu’il les perçoit, ils ne peuvent se cacher. Aussi ils essaient de le tuer.

Il ne s’agit pas de faire des stages ou de taper sur un tambour.

Vous pouvez remarquer que les adeptes du néo chamanisme ne parlent jamais des forces démoniaques, parce qu’ils ne perçoivent pas la réalité.

Pour moi la base est  l’angakok, et les  l’angakoks  sont soit bons soit mauvais.

Rien n’est aussi simple.

Contrairement aux autres humains, les Angakoks ont une conscience de la réalité dont personne, à mon sens, ne prend conscience :

Les Inuits croyaient que, à l’instar des humains, toute chose possède un esprit ou une âme (en inuktitut anirniq, « souffle », au pluriel anirniit), et que ces esprits perduraient après la mort — croyance commune à la plupart des cultures. Cette foi (la perception n’est pas la foi, grave erreur) en l’omniprésence des esprits — base structurelle de la mythologie inuite — n’était cependant pas sans conséquence. Une expression inuite affirme en effet : Le grand danger de notre existence réside dans le fait que notre régime alimentaire est entièrement constitué d’âmes. Ainsi, pour celui qui croit que chaque chose a une âme équivalente à l’âme humaine, tuer un animal revient quasiment à tuer un homme. Et une fois l’anirniq du mort (animal ou humain) libéré, il est libre de se venger.

J’ai personnellement pu vérifier ces conceptions. Sauf que les animaux et humains ne sont pas les seuls à avoir cette « âme », mais aussi les plantes et toute chose.Les articles sont écrits par des gens qui ont des structures mentales judéo chrétiennes , raison pour laquelle ils ne traduisent pas sur les plantes et les pierres. Les gens croient en un dieu qui n’existe pas, et qu’lls peuvent , par sa complicité criminelle et injuste, être absous de la vengeance des esprits qu’ils ont torturés et assassinés. Sauf que ces esprits sont toujours là. Ils les attendent entre autre, au jour de leur « mort », c’est à dire quand ils vont quitter leur coque physique.

Tragique illusion.