Mantras du Supramental

On peut appeler Mantras du Supramental des Mantras qui portent une onde vibration qui relie à la force/énergie que Sri Aurobindo a trouvé et a essayé de transmettre à l’humanité.

Aurobindo a approuvé et écrit certains Mantras, bien que dans le « yoga supramental », il n’y a aucune technique donnée et surtout aucune formalisation.

Comme il disait : « il ne faut pas prendre de règles mentales ».

Citations de Sri Aurobindo sur les Mantras :

Il n’y a pas de mantra donné dans ce yoga. C’est l’ouverture de la conscience à la Mère de l’intérieur (la Shakti) qui constitue la véritable initiation et qui ne peut venir que par l’aspiration et le rejet de l’agitation mentale et vitale.

En règle générale, le seul mantra utilisé dans cette sadhana est celui de la mère (dans ce cas il parle de Mirra Alfassa) ou de mon nom et de la mère. La concentration dans le cœur et la concentration dans la tête peuvent être utilisées – chacune a son propre résultat. La première ouvre l’être psychique et apporte la bhakti, l’amour et l’union avec la Mère, sa présence dans le cœur et l’action de sa Force dans la nature. L’autre ouvre l’esprit à la réalisation de soi, à la conscience de ce qui est au-dessus de l’esprit, à l’ascension de la conscience hors du corps et à la descente de la conscience supérieure dans le corps.

L’OM est le mantra, le son expressif symbole de la conscience brahmanique dans ses quatre domaines, du Turiya au plan extérieur ou matériel. La fonction d’un mantra est de créer des vibrations dans la conscience intérieure qui la prépareront à la réalisation de ce que le mantra symbolise et est supposé porter en soi. Le mantra OM devrait donc conduire à l’ouverture de la conscience à la vue et au sentiment de la Conscience Unique dans toutes les choses matérielles, dans l’être intérieur et dans les mondes supraphysiques, dans le plan causal au-dessus de notre supraconscient et transcendance libérée suprême au-dessus de toute existence cosmique….

Dans ce yoga, il n’y a pas de mantra fixe, aucun accent n’est mis sur les mantras, bien que les sadhaks puissent en utiliser un s’ils le jugent utile ou tant qu’ils le trouvent utile. L’accent est plutôt mis sur une aspiration de la conscience et une concentration de l’esprit, du cœur, de la volonté, de tout l’être. Si un mantra est utile pour cela, on l’utilise. OM utilisé correctement (pas mécaniquement) pourrait très bien aider l’ouverture vers le haut et l’extérieur (conscience cosmique) ainsi que la descente. 

Nous ne donnons généralement pas de mantra. Ceux qui répètent quelque chose en méditation font appel à la Mère.

Sur le mantra japa conduisant à la mécanisation de la sadhana et devenant dépendant du mantra pour entrer en contact avec le Divin:

Cela dépend de la manière dont le japa est fait.

Si cela est fait correctement, le mantra est un moyen d’ouvrir à la lumière et à la connaissance, etc. d’en haut et il cesse dès que cela est fait. 

Sur la fonction naturelle du japa:

… .il peut faire sa fonction naturelle de créer la bonne conscience – car c’est ce que le japa est destiné à faire. Il change d’abord les vibrations de la conscience, y amène le bon état et les bonnes réponses, puis introduit le pouvoir ou la présence de la divinité. 

Les Mantras écrits par Sri Aurobindo 

Le principe est que les Mantras qui ont été écrits par Sri Aurobindo portent la vibration du Supramental, comme il est considéré comme l’incarnation de la conscience supramentale.

Ou comme le tranmetteur de cette conscience sur la Terre.

On sent bien la vibration, et ces mantras permettent de purifier le niveau vibratoire.

De plus, comme on a les Mantras avec la photo de son écriture, cela renforce le contact.

2018_09_25_performance_synthesis_pt4_ch5_lower_mentality_645_marlenka_english_1-300x225

sa_gayatri

Il a écrit une Gayatri. Pour certains disciples, cette Gayatri permet de supramentaliser tous les degrés d’Etre.

slide1

Invocation de la Shakti Supramentale, comme Mère de Félicité, Conscience, Mère Vérité, Suprême.

slide2

Le premier reprend le Mantra Om Tat Sat de la Bhagavat Gita, qui invoque la présence divine en tant que Présence Force et Vérité. Les mots suivants signifient Lumière et le nom en sanscrit Aurobindo, ce qui ajoute la lumière d’Aurobindo à la force de l’invocation traditionnelle et l’oriente vers la réception du Supramental.

Le deuxième Mantra me parait être une invocation directe du pouvoir Supramental, Satyam Jnanam peut être la véritable Gnose, qui est un synonyme de Supramental. Les mots suivants lumière et le nom Aurobindo en sanscrit indiquent que l’invocation passe par le filtre de protection de Sri Aurobindo.

Si on voulait entrer dans le Supramental par soi même, c’est en théorie possible, mais on pourrait aussi être dévié par des forces adverses difficiles à identifier.