Notes sur Aradia et experiences personnelles concernant Ikiryo et Malendantis

Certains de ces sujets se retrouvent dans les textes de Charles G. Leland, Gérald Gardner, Doreen Valiente  « charge of the Goddess » (Wiccan liturgy) – The secret of Aradia online http://jesterbear.com/Aradia/secret.html

Ways of the Strega (Raven Grimassi) http://www.stregheria.com/Herodias.html

Le nom Aradia n’existe pas dans la littérature italienne, mais les légendes médiévales citent Hérodias ou Erodiade.

Ronlad Hutton suggère qu’Aradia serait une « italianisation » par Leland du personnage de Michelet, la déesse des sorcières « Hérodiade ». Cependant, les recherches dans le folklore italien démontre qu’ Aradia existait avant Leland. En Sardaigne, selon Sabina Magliocco.

Au Moyen Âge, en Europe, Hérodiade , exilée en Gaule, est considérée comme la déesse maléfique d’un culte de sorcières. identifiée à Diane, Holda et Abundia.

En fait, en tant qu’esprit errant, elle se retrouve incluse au train d’âmes errantes qui sont recueillies par Hécate.

J’ai personnellement pu voir passer chez moi ce train après un rituel à Hécate qu’avait proposé il y a quelques années Jason Miller.

Le professeur Ginzburg dans sa présentation des Bénandantis et Malendantis souligne que les gens nés coiffés étaient considérés comme sorciers, mais il a constaté qu’il existait des bénéfiques qui luttaient contre les démoniaques, c’est-à-dire la magie noire. Dans les traditions Roumaines, les gens nés coiffés deviendront des vampires ou des sorcières.

Le folklore moderne de la sorcellerie romantique fantasmée ne présente que l’idéalisation des bonnes sorcières, alors que les vraies sont des démons incarnés et sont dotées de pouvoirs maléfiques de naissance.

Je ne me base pas sur des croyances , ayant dans ma famille proche quelqu’un de « née coiffée », qui m’attaque, accompagnée d’un groupe de possédés bien organisé en France ( que je voit souvent dans l’astral ) et ils sont des criminels occultes de la pire espèce (mais la loi matérialiste, autorise les crimes occultes, vu qu’ils ne peuvent être prouvés physiquement).

Pour moi, étudier le folklore du Moyen Age me permet de mieux comprendre ce à quoi je suis confronté, en particulier depuis 20 ans, cela  a pris des proportions terribles.

Je constate également que dans la culture japonaise, existe la notion d’Ikiryo, humain qui  se dédouble pour attaquer une personne, et en général la tuer.

face-2580509_640

 

 

 

 

J’ai vu dans ma famille ce phénomène m’attaquer, et qui essaie de tuer ma femme. A déjà tué mes chats et provoqué d’autres phénomènes.

Ceci m’a fait comprendre que l’Ikiryo existe en tant que phénomène humain, mais je n’en avais entendu parler qu’au Japon. En réalité, c’est la même personne de ma famille qui est  «  née coiffée » qui attaque sous la forme de l’Ikiryo.

Dans la culture japonaise, l’Ikiryo est le double d’une personne, qui est elle-même inconsciente de se dédoubler et de commettre des meurtres.

C’est toujours interressant pour moi de constater par le vécu que ce que la plupart des gens considèrent comme des légendes, se passe en réalité au quotidien, partout, et est toujours ignoré. Les personnes qui en sont victimes meurent sans savoir ce qui les a tuées.