Que dit on en France sur William S Burroughs ?

C’est assez amusant, j’ai regardé ce qui se dit en français sur William Burroughs, en pensant qu’on modifiait sûrement sa biographie pour évacuer tout le côté occulte de sa vie. Bingo, il est présenté comme schizophrène notoire, comme d’ailleurs Philip K. Dick.

51bamhfWI7L._SX331_BO1,204,203,200_

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le fait est que les pratiques magiques de Burroughs avaient des effets concrets, qui sont bien documentés en anglais, mais tout est modifié en français pour le présenter comme un malade mental.

C’est évident pour moi que la France est bien contrôlée au niveau psychique, les « implants » mis dans les structures mentales des individus , que j’ai découverts en étudiant les pratiques et techniques qui étaient utilisées par l’inquisition, se confirment constamment.

L’inquisition n’a pas besoin d’exister actuellement, le travail a été fait durant plusieurs siècles, et se transmet de génération en génération de façon progammée et quasi automatique.

On voit aussi les erreurs d’interprétation des activités de Burroughs dans des domaines tellement simples comme  le sens des mots. Le fait que Burroughs se soit lié au groupe des magiciens du chaos, est interprété comme une volonté de répandre le chaos ! Alors que c’est une façon de lutter contre le chaos qui est déjà là. Cela montre aussi la totale ignorance du sens des concepts et l’absence de toute connaissance de la pensée gnostique. Ce qui confirme ce que je disais sur l’origine catho indécrotable de pseudo intellectuels alternatifs français qui sont en réalité des serviteurs fervents de la pensée catholique, en plus sans en avoir conscience, comme il se doit dans un système de lavage de cerveaux bien rodé.

J’ai vu sur des blogs américains le même niveau de stupidité, quand je cherchais des informations sur Hassan Sabbah. La plupart des sites sont haineux envers les musulmans, et croient que si Burrouhs a parlé d’Hassan Sabbah, c’était de sa part, en tant qu’américain, une intuition prémonitoire sur les attentats terroriste de Ben Laden ! Alors que si Burroughs parle d’Hassan Sabbah, c’est parce que c’était un gnostique, et il combattait justement l’islam sunnite qui essayait de s’imposer aux Perses, à l’époque. Hors Ben Laden était sunnite et donc il est justement l’ennemi de Hassan Sabbah. Il y a beaucoup d’américains qui ne comprennent rien et qui croient encore que c’est les shintoistes japonais qui les ont attaqués à Pearl Harbour ! Leur pensée est il faut détruire les ennemis de l’Amérique. On cite aussi Timothy leary avec ce type d’aberrations : Leary a également flirté avec les académies militaires et aujourd’hui son appartenance à la CIA est admise.

Hors Timothy Leary était au départ un membre de la haute société américaine ,  il avait fait ses études avec des gens qui sont devenus des hauts gradés de l’armée et des membres des services secrets. Il a abandonné ses activités de psychologue quand une étude est parue aux USA disant que les résultats de la psychologie étaient que les gens guéris étaient ceux qui se seraient guéris eux-mêmes, et du coup Timothy Leary a compris que son métier ne servait à rien. Il a donc cherché qu’est ce qui pourrait vraiment soigner les malades. Comme il a été invité au Mexique, et a pris des champignons , il a connu un état qui lui a fait comprendre tout son conditionnement culturel. Il a pensé que l’élargissement de l’état de conscience et la prise de conscience de la nature énergétique de l’univers était la voie pour libérer les gens des névroses. A ce moment, il y a eu la découverte du LSD, et il a voulu tester si cela pourrait être utilisé pour soigner (sous contrôle médical). Les services secrets le surveillaient, car eux voulaient utiliser le LSD pour faire des lavages de cerveau dans un but militaire. Il a été prévenu par Kennedy, par l’intermédiaire de sa « petite amie » qu’il était suveillé. Les évènements qui ont suivi, en chaine, l’arrestation de Tim Leary, son évasion grâce à ses copains dans les services secrets, refugié chez les blacks panthers, poursuivi par la CIA, etc… Puis l’assassinat de Kennedy, de Marilyn Monroe, etc…

La société américaine a ensuite refermé son étaut de conservatisme et  depuis plus rien ne sort de la boite.

Burroughs a utilisé la technique dite « payback »  pour mener une guerre magique contre divers endroits, y compris le café Moka et le QG de la Scientologie de Londres.

Burroughs lui-même a discuté de son utilisation de la technique de « payback » pour jeter une malédiction sur le  café Moka:

Voici un exemple d’opération réalisée contre le Moka Bar au 29 Frith Street, Londres, W1, à compter du 3 août 1972. La raison de l’opération était l’attitude scandaleuse , impolie et un gâteau au fromage toxique. Nous allons maintenant nous rapprocher du bar Moka. Record. Prendre des photos. Tiens-toi dehors. Laisse-les me voir. Ils bouillonnent dedans … La lecture viendrait plus tard avec plus de photos … La lecture a été effectuée plusieurs fois avec plus de photos. Leurs affaires sont tombées. 30 octobre 1972, fermeture du bar Moka. L’emplacement a été repris par le Queen’s Snack Bar.

(Extrait de : Odier, Daniel (ed.). Le travail: entretiens avec William S. Burroughs . Penguin UK.)

Stevens, Matthew Levi. (2014). L’univers magique de William S. Burroughs . Mandrake d’Oxford.

«Le langage est un virus venu de l’espace», écrit Williams Burroughs dans Nova Express. Soit une sorte de maladie envoyée par des extraterrestres qui se transmet par la bouche pour coloniser nos cerveaux et contre lequel l’écrivain lutte à coup de cut ups »

Burroughs lutte contre le système de contrôle de la réalité. Celui-ci est effectué en partie par des humains. Pour les empêcher de se développer spirituellement.

Bien sûr , l’attitude envers la toxicomanie est liée. Personnellement, je considère la toxicomanie comme une voie de déviation, car les drogues anesthésient momentanément le fonctionnement de certainses zones de l’esprit, en agissant sur le cerveau, ce qui permet au toxicomane d’avoir des aperçus déformés d’autres dimensions. C’est facile d’accéder à des expériences bien plus intenses d’autres plans et sans dommages physiologiques par des pratiques spirituelles et un déconditionnement du mental. Malheureusement, les gens qui ont une sensibilté aux autres dimensions sont agressés par l’égregore matérialiste et religieux (ce sont des forces réelles). Sans s’en rendre compte, ils se réfugient souvent dans la toxicomanie ou dans des sectes religieuses, pour se protéger de ces agressions. Mais ils tombent aussi sous l’agression des entités maléfiques qui sont produites par la société, qui vise à détruire tous les êtres qui risquent de remettre en question l’ordre hiérarchique de contrôle psychique.

Des gens comme Burroughs, sont à la fois des victimes et des résistants. L’inquisition a établit des critères qui faisaient passer ceux qui voyaient les esprits et les forces spirituelles pour des  possédés du diable. Mais en détruisant les clairvoyants, l’église a tué ceux qui étaient capables de lutter contre le mal. Du coup, les entités maléfiques ont créé le matérialisme pour continuer à diriger les sociétés. La nouvelle inquisition est le matérialisme, qui permet d’empêcher toute clairvoyance naturelle. La véritable schizophrénie est le matérialisme, qui ne peut percevoir le monde réel, mais seulement une représentation mentale du monde. Le subconscient et l‘inconscient sont des concepts qui sont destinés à contrôler le mental des gens pour les enfermer dans un système de matérialisme totalitaire. Si quel qu’un voit un esprit, on lui dit que c’est son subconscient,et on l’enferme pour lui donner des médicaments. C’est un lavage de cerveau autorisé et financé par l’état.

Burroughs a pris conscience qu’il était contrôlé par une entité à l’intérieur de lui. Sous alcool, il a tué sa femme, qui était aussi sous influence, et ivre. La gravité de la situation a fait prendre conscience à Burroughs à quel point il était contrôlé de l’intérieur. Et pour survivre, il a utilisé l’écriture et a engagé un combat permanent contre cette force qui le contrôlait. La plupart des gens sont contrôlés de la même façon, mais ils ne peuvent en prendre conscience.

«Le médium magique est détruit au bulldozer. Plus de renne  dans Forest Park. Les anges quittent partout les alcôves alors que les forêts s’effondrent pour laisser place à des motels, à Hiltons et à McDonald’s. L’univers magique est en train de mourir. Les forêts tropicales de Bornéo et d’Amérique du Sud vont faire place à quoi? ”

William S. Burroughs