Mirra Alfassa, Max Théon, les Gnostiques, nouvelle précision

Je voudrais (de nouveau) préciser certaines choses à propos de Mirra Alfassa, de Théon et des Gnostiques.

Ce que j’observe, dans certaines pages d’internet sur ce sujet, n’a rien à voir avec le Gnosticisme dont je parle. Il n’y a rien de commun avec des courants comme les théosophes et Blavatsky. Tout ce qu’on lit sur ces sujets consiste à ramener toute spiritualité au ras des pâquerettes et à fausser  les choses.

Tous les êtres spirituels (vrais) sont suivis et surveillés, attaqués par les forces maléfiques dès qu’ils peuvent avoir une influence éventuelle sur le collectif.

Il y a des infiltrations systématiques de personnes et d’entités qui sont là pour dévier et saborder tout ce que font les mystiques véritables. C’est facile de comprendre pourquoi.

Mirra Alfassa à la fin de sa vie, était entourée des forces adverses, pour reprendre des termes à elle.

Certains pensent qu’elle a été empoisonnée. Il faut savoir que de toute façon, les énergies négatives asuriques sont du poison, et cela peut prendre des formes plus directes. (Accidents, assassinats physiques).

Ceux qui ne sont pas attaqués, sont les complices des asuras.

Je connaissais un jeune guru indien, qui dès qu’il devait voyager, il y avait des pannes dans son avion : le moteur fumait, le système de pressurisation se déréglait, etc.…

Pareil au niveau des voitures. Une fois il a refusé de monter dans une voiture, et elle a eu un accident sur l’autoroute.

Les Gnostiques n’ont rien à voir avec les lucifériens, vu que Lucifer était un prénom ordinaire avant l’histoire de saint Jérôme. Et même les Cathares et les Bogomiles, qui utilisaient ce terme (par erreur culturelle) pour désigner le démiurge, le considéraient comme l’ennemi des âmes et l’oppresseur.

Pour moi, les gens qui assimilent les Gnostiques et les lucifériens, sont des agents des forces anti spirituelles, donc des serviteurs du principe ténébreux.

La libération de l’humanité passe par la prise de conscience des stratégies d’aliénation et des systèmes qui ont été mis en place pour maintenir les âmes dans l’asservissemement.

Exemple, le péché originel comme le karma, sont des théories religieuses qui permettent d’enfermer une partie de l’humanité dans l’ignorance et la culpabilité.

Le Gnosticisme les rejette, de même que l’aliénation qui consiste à attendre un sauveur surnaturel, autre aspect d’un principe paternaliste ou maternaliste de soumission ontologique.

Ce n’est pas l’humanité ni les âmes qui sont la cause du mal, mais la force qui maintien le système corrompu en place.

Cela fait partie de l’enseignement chrétien primitif, comme il est dit : trouvez la vérité elle vous rendra libre, et non soumettez vous .

Il rejoint certains concepts Hindous sur la force d’évolution nommée la kundalini et l’existence de l’Atman, qui est l’être divin en l’humain, que les gnostiques chrétiens nommaient du terme platonicien Agathodaïmon, ou divinité intérieure intrinsèque. Daïmon signifie esprit en grec, équivalent du saint esprit, et que les chrétiens catholiques ont modifié pour le faire désigner le contraire.

A l’époque de Socrate,on disait que si un homme fait le bien toute sa vie, après la mort il devient un daïmon (démon), c’est à dire un bon esprit. Manipulation sémantique des catholiques pour inverser les valeurs et répandre des mensonges sur les traditions antiques. Ce qui est le contraire de l’enseignement du christ qui incitait à chercher la vérité et la sagesse.

Le symbolisme du serpent que l’on retrouve chez les Gnostiques.

Il représente le plan astral, la force cosmique de mouvement. Si il est en contact avec la source ou âme, il est sacré, mais si il est séparé de la source divine, il est la force asurique , la source du mal et de l’infra monde.

Comme l’énergie sexuelle peut être vecteur d’unité spirituelle ou de descente selon qu’elle est dans l’énergie spirituelle (vécue non seulement au niveau du corps physique /astral, mais causal) ou utilisée pour asservir par les mauvais esprits ( qui vampirisent le corps astral).

De même que l’eau est l’aspect physique du monde astral, elle représente aussi la force spirituelle quand elle en est la métaphore dans des textes anciens.

(La lune a un fort pouvoir sur l’eau et sur les corps astraux).

Métaphysiquement, l’eau représente reflète le monde « invisible », l’océan primordial de la force divine, ou la profondeur des énergies astrales infra mondaines, dans laquelle nagent les esprits et les sorciers maléfiques.

Je voudrais préciser ici que les gens qui disent que le bien et le mal n’existent pas, ne savent rien et n’ont aucune experience spirituelle. Ils se situent uniquement dans des croyances intellectuelles (mental), non dans l’experience, qui est la « connaissance ». Comme ceux qui croient que les diables n’existent pas. Il suffit d’avoir travaillé au niveau du corps astral pour les voir et être attaqué.

Actuellement aucune religion ni système mystique n’a réussi à établir une justice sur la terre, ni à spiritualiser l’humanité ni le reste.

Par contre, les âmes on peut les voir, et constater leur état…