Cerridwen

Déesse de la terre et du grain du pays de Galles.

Elle est la mère du barde (druide) Taliesin.

Lui même le maître initiateur de Merlin.

« Le livre raconte aussi que Tegid et Keridwen avaient un héritier mâle, qui était très horrible de forme, d’aspect et de comportement ; il avait nom Morvran, mais à cause de sa couleur sombre il fut finalement appelé Avangddu »

— Les Quatre branches du Mabinogi et autres contes gallois, L’Histoire de Taliesin

La déesse au chaudron est l’archétype divin de la fécondité et de la nature. Le chaudron est l’univers qui est travaillé par la déesse nature. Dans ce chaudron bouillonne les âmes des êtres. Elles sont en transformation par le travail de la nature, pour atteindre l’immortalité consciente. Le chaudron deviendra, par la christianisation, le saint Graal qui contient le sang du Christ, homme dieu. Son sang donne aussi l’immortalité, reprenant le mythe celte.

Les pouvoirs de la déesse mère Cerridwen, ont donné naissance au mythe des sorcières. Mais la perversion de l’ancien archétype, lié à la vie et au pouvoir de transformation de la nature, a dégénéré et a créé un égrégore de destruction opposé à la vie, les sorcières devenant des démons réels agissants. Le monde des démons a pris de la puissance et s’est mis à se déverser sur la terre, au lieu de rester dans le monde astral. Le diable satanique a pris la place des esprits de la nature, et a créé des religions artificielles dont il tire les ficelles, transformant le monde en camp de mort et d’exploitation.

Au niveau de la mythologie celtique, nous précisons que nous n’acceptons pas les théories de Dumézil, issues de la pensée d’extrême droite. Et les considérons comme de dangereuses élucubrations.

 

 

639px-triskele-symbol-spiral-svg

 

Laisser un commentaire