Le délire des « historiens » sur les divinités gauloises

 

sanglier gaulois rouge

 

 

 

 

 

 

On peut lire de telles élucubrations sur Moccus, une divinité gauloise cochon sauvage ? :

Professeur RHYS, cependant, trouve son APPARENTES dans Gallois âr , « terre labourée »comme si une des fonctions du dieu  liées à l’agriculture.  Ceci est soutenu par une autre inscription à Mercurius Cultor à Wurtemberg. Les dieux locaux de l’agriculture ont donc dû être assimilés à Mercure. Un dieu Moccus, « porc », était également identifié à Mercure, et le porc était un représentant fréquent de l’esprit de maïs ou des divinités de la végétation dans l’Europe. La chair de l’animal était souvent mélangée à la graine de maïs ou enterrée dans les champs pour favoriser la fertilité. Le porc avait été un animal sacré chez les Celtes, mais était apparemment devenu un dieu anthropomorphique de la fertilité, Moccus, assimilé à Mercure, peut-être parce que le grec Hermès causait la fertilité de troupeaux. Un tel dieu faisait partie d’une classe dont l’importance était grande chez les Celtes en tant que peuple agricole.

Gros délire vu que le maïs était inconnu en Europe et n’a été connu qu’à partir du  retour de Christophe Colomb.

La première introduction du maïs dans le Sud de l’Europe, et dans l’Ancien monde, est due à Christophe Colomb au retour de son premier (4 mars 1493) ou deuxième (11 juin 1496) voyage en Amérique selon son propre témoignage. Néanmoins cette céréale « étrangère » face à la céréale première qu’était le blé, céréale chrétienne par excellence, ne se diffuse que lentement et son origine se perd rapidement puisque chaque localité croit qu’il est issu d’une contrée voisine, d’où les appellations de « blé d’Égypte » par les Turcs mais « froment de Turquie » en Allemagne, « blé de Sicile » en Toscane mais « blé de Rome » en Lorraine et dans les Vosges, etc.(Wikipédia).

Si vous voulez en savoir plus sur les religions celtes et gauloises, je peux vous mettre le lien en anglais de cet auteur.

Cela montre surtout à quel niveau de manipulation mentale on se trouve dans la population. https://www.sacred-texts.com/neu/celt/rac/rac00.htm

Je me suis demandé qui pouvait avoir écrit ce genre de stupidités, et il s’agit  de John Arnott Mac Culloch dont voici le CV : John Arnott MacCulloch (* 1868 , † 1950 ) était un érudit britannique ayant écrit plusieurs ouvrages sur la mythologie antique. Sa spécialité était la religion et la mythologie des Celtes . 

Travaux

Religion des Celtes Anciens

L’enfance de la fiction: étude des contes populaires et de la pensée primitive

Mythologie de toutes les races

Religion: son origine et ses formes, et la foi et la fable médiévale

Les religions celtiques et scandinaves

Evidemment c’est un religieux chrétien

John Arnott MacCulloch , ancien chanoine de la cathédrale du Saint-Esprit et auteur de plusieurs ouvrages sur la culture celtique.

Ce n’est que l’un des auteurs de l’époque qui sont  devenus des références littéraires sur les druides et les celtes, je dirais « druides, celtes fantasmés » et non réels.

La situation ne s’est pas améliorée. Evidemment, après deux mille ans de lavage de cerveau, la perception occidentale de la conception et expérience métaphysique de leurs ancêtres est inaccessible aux occidentaux.

Je m’intéresse moi-même aux divinités animales, un concept ordinaire pour les anciens, qui vivaient en communion avec les forces de la nature, qui n’ont plus d’existence dans le matérialisme contemporain, et après le travail sur les structures mentales effectué par l’Inquisition catholique, puis par les protestants pour créer un système chrétien capitaliste qui nie les âmes des êtres vivants et les enferme.

Je ne connais pas actuellement la divinité gauloise en question, mais j’ai une relation bien vivante et visionnaire (c’est-à-dire que je l’ai vue), avec la déesse sanglier Varahi Devi, une divinité tribale des anciens hindous. C’est facile d’aborder la réalité de ce type de divinité , par le fait qu’il existe un grand nombre de pratiques et rituels qui existent toujours pour la contacter. Il s’agit d’une divinité de la terre, qui est connue surtout dans le milieu des paysans et dans l’ancien tantrisme.

Par la colonisation chrétienne en Europe, les anciennes divinités qui protégaient les tribus ont été niées, et éliminées de la mémoire, par des manipulations mentales systématiques de la population. Le résultat au bout de siècles de mensonges, est que la population ayant perdu ses racines et ses liens avec les forces de la nature,  et sous la domination spirituelle des esprits maléfiques, est en train de se suicider collectivement.

Même Carl Gusav Jung avait compris que, si l’humanité perd le contact avec les dieux, dont il ne pouvait pas parler directement, elle ouvre la porte aux forces chtoniennes, qui prennent son contôle et la possède.

Alors qu’il y a des forces qui peuvent nous aider à leur résister.

Pour savoir quelque chose sur les divinités de nos ancêtres, il faut entrer directement en contact avec elles. Sans s’occuper des soi disant érudits qui sont dépourvus de capacités spirituelle.