Nos ancêtres ne sont pas gaulois ?

J’ai vu en zappant sur la Télévision, que quelqu’un a écrit un livre dont le titre est : nos ancêtres ne sont pas Gaulois.

?? Ses ancêtres ne sont Gaulois, peut être, mais les miens oui. Et alors ? De quoi je me mêle ?

Ma femme est asiatique, ses ancêtres ne sont pas Gaulois. L’origine ethnique n’a rien à voir avec la nationalité, j’ai des amis Guadeloupéens, Béninois (qui sont à l’origine des lois sur la mémoire de l’esclavage), qui sont français, et tous sont au courant que leurs ancêtres ne sont pas Gaulois.

Le titre pour moi a quelque chose de raciste, dans le sens ou c’est comme si on essayait de nier l’existence et le droit d’exister à des gens comme moi, dont les ancêtres étaient Celtes et Gaulois. Déjà que les politiques ont essayé de construire des identifications avec des cultures pour conditionner les gens dans le sens de leurs intérêts.

La Gaule a été envahie par les Romains, et la culture gauloise a été détruite totalement. Les Gaulois étaient animistes, ils respectaient les arbres, et étaient proches des shintoïstes et des Africains animistes. Des vrais Africains.

Les survivants comme moi sont les indigènes, non de la république, mais de la terre. Indigène signifie quelqu’un qui est originaire du pays. Le chat sauvage européen est par exemple un chat indigène, parce qu’il a toujours été là.

Il est l’ancêtre du « chat de gouttière », version apprivoisée de la même espèce. Je suis moi-même antiraciste, et je ne vois pas pourquoi on se plait à insulter les Gaulois.

Je suis un fan de l’écrivaine Calixthe Beyala, et elle dit cela :

FRANÇOIS DURPAIRE, LE BLANC QUI SE FAISAIT PASSER POUR UN NOIR – PAR CALIXTHE BEYALA

Je l’ai vu faire… Se transformer en noir, François Durpaire. Je l’ai vu le blanc, s’inventer des ascendants noirs. Et il est touchant. Et il est risible. Et il est merveilleux de voir que s’il est vrai qu’il y a des noirs qui se disent des blancs, il existe aussi des blancs qui s’inventent des destinées nègres.

D’ailleurs, je l’ai vu le François Durpaire, chez mon coiffeur, tondre ses cheveux lisses, ses cheveux d’européen pour en faire des vaguelettes qui de loin ressemblent à des tresses africaines. Je l’ai vu, il y a de cela une dizaine d’années, se déguiser pour se faire passer pour un noir.

Et le voilà aujourd’hui infiltrant tous les mouvements noirs. Par moment et même souvent, il est le porte parole de la communauté noire auprès des médias. Il parle d’Obama, des USA, le faussaire identitaire, et c’est touchant. D’ailleurs, un frère m’a dit hier, pas convaincu :  » il est métis ! «

J’avoue que nous sommes la seule communauté où il peut se passer ce genre de choses et nous sommes merveilleux. Il n’y a que chez nous qu’il est possible de voir la descendante et héritière directe des esclavagistes – Françoise Vergès – être la présidente de la mémoire de l’esclavage ! Il n’y a que chez nous qu’un blanc grimé peut prétendre à nous représenter et que personne ne moufte. Il n’y a que chez nous qu’on rencontre une tonne de faux professeurs avec des chairs imaginaires mais qui ont la parole dans les institutions françaises. Je crois qu’il n’y a que chez les noirs que ces absurdités sont possibles… Cherchons donc pourquoi ?

Ceci étant, accueillons donc dans la Communauté Noire, François Durpaire, l’homme qui s’est décrété Noir ! C’est mieux que d’accueillir un noir de naissance, car dans le cas d’espèce, ils s‘agit d’une démarche volontaire, d’un choix de vie !

Calixthe Beyala

Source : lien

Il y a pas mal d’occidentaux qui veulent être des amérindiens, ce qui a fortement énervé les tribus Lakotas. Ils se déguisent de façon ridicule avec des plumes…

Alors que si ils effectuaient des recherches, ils pourraient retrouver des éléments de la culture animiste gauloise, sans piller les gens qui sont restés eux-mêmes.

Le pillage culturel et l’appropriation sont des formes de colonialisme.

J’en profite pour préciser que je partage la position de Calixthe Beyala concernant la Lybie, Kadhafi voulait utiliser l’argent du pétrole Lybien pour l’Afrique et son indépendance. Pétrole qui a été pillé par la France.

2011, la Libye était un pays riche et les Libyens avaient le meilleur niveau de vie du continent. Il n’y avait pas de migrants sahéliens qui trouvaient à travailler en Libye. La manne pétrolière a été aussi utilisée à l’émergence de l’Afrique notamment sur le plan monétaire et infrastructurel. Cependant, Kadhafi autocrate au pouvoir depuis 1969 dérangeait en interne par l’absence de libertés et le refus de l’alternance. Il dérangeait surtout en externe par le fait que ce pays a d’immenses réserves de pétrole (48 milliards de barils, 4 fois celles de l’Algérie) et de gaz du même ordre. Mais aussi les promesses du gaz et de pétrole de schiste en grande quantité et ceci aux portes de l’Europe. La tentation occidentale était (est) forte. Une coalition hétéroclite (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France) sur la base d’une résolution votée à la hussarde. Avec le sésame interprété par la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis comme un permis de tuer, elle a commencé à démolir méthodiquement la Libye.

Kadhafi connaîtra un sort atroce et un jour la vérité éclatera sur le déroulement de cet assassinat. Le rôle trouble de Bernard-Henry Levy sera alors connu «We came, we saw, he died.» «Je suis venu, j’ai vu, il est mort», s’est exclamée Hillary Clinton parodiant César «Veni, Vidi, Vici» venue en Libye après la mort de Kadhafi. Nous saurons enfin, pourquoi l’acharnement; la situation actuelle aurait pu durer mille ans tant que le pétrole coule. L’hypocrisie de la communauté occidentale et même de la Russie est que rien ne doit changer; le fait qu’on parle d’une quarantaine de morts alors que le problème est ailleurs.

Source : Lien

Un autre texte/ témoignage fort de Calixthe Belaya sur la Lybie : Lien